in

Éboulements : la “Côte jurassique” pourrait nous révéler de nouveaux fossiles

Crédits : Finnbarr Webster

Deux éboulements de falaises observés le long de la côte jurassique britannique pourraient être une aubaine pour les chasseurs de fossiles. Les autorités en appellent toutefois à la prudence. D’autres événements du même genre pourraient survenir dans les prochaines semaines.

S’étalant sur 153 km de long, la Côte jurassique s’étend d’Exmouth, dans l’est du Devon, aux Old Harry Rocks dans la baie de Studland, dans le Dorset. Bien qu’elle doive son nom à l’une des périodes géologiques les plus connues, la “Côte jurassique” nous livre également des roches datant aussi bien du Trias que du Crétacé – soit environ 180 millions d’années d’histoire. Les strates les plus anciennes se trouvent à l’ouest, tandis que les plus récentes se trouvent à l’est. Et de nombreux fossiles y sont régulièrement trouvés.

Deux nouveaux éboulements, et une aubaine pour les chasseurs de fossiles

Ceci étant dit, il y a quelques jours, environ 4 000 tonnes de débris se sont effondrées sur une plage entre Seatown et Eype Beach. L’effondrement de la falaise, rapporté par le Conseil du Dorset le mardi 13 avril, serait le plus important du Royaume-Uni depuis 60 ans. Un second effondrement a été signalé peu de temps après, celui-ci juste à l’est de Seatown. A priori, personne n’a été blessé par l’un de ces événements.

Cette célèbre partie de la côte anglaise, régulièrement frappée par les vents, les vagues et les intempéries, est sujette à l’érosion et à aux effondrements. Ce n’est pas vraiment une surprise même si en général, ces chutes de pierres sont tout de même beaucoup moins marquées. Ainsi le public est normalement invité à se tenir à l’écart des sommets et des bases de ces falaises. Et aujourd’hui plus que jamais.

Ceci dit, ces récentes chutes de pierres pourraient attirer des collectionneurs amateurs et professionnels. La chasse aux trésors préhistoriques est en effet un vrai passe-temps dans le Dorset.

Selon Sven Sachs, paléontologue au Naturkunde-Museum Bielefeld en Allemagne, les couches stratigraphiques du Jurassique supérieur pourraient désormais être exposées. « Il est donc possible que des fossiles intéressants puissent être trouvés », souligne le chercheur.

De son côté, Steve Brusatte, paléontologue à l’Université d’Édimbourg, invite les intéressés à ne pas se précipiter sur les lieux pour chercher des fossiles. « La falaise, dit-il, semble toujours vraiment instable et dangereuse ». En attendant, les curieux pourront se consoler avec le Dinosaur Museum de Dorchester, à vingt minutes de route de l’Acorn Inn, pour y apprécier des crânes, des dents, des œufs et même des excréments de dinosaures évoluant jadis dans la région.

En effet, d’autres effondrements sont possibles dans les jours et semaines à venir. En espérant que cette parcelle du Dorset nouvellement découverte pourra être ouverte aux paléontologues, une fois tout danger écarté. Certains fossiles incroyablement importants pourraient se trouver là, attendant simplement d’être découverts.