in

Un cosmonaute quitte le programme spatial pour éviter de travailler avec les Américains

Crédits : NASA/Beth Weissinger

Le cosmonaute russe Alexander Skvortsov, que le média russe Moskovskii Komsomolets décrit comme le « héros de la Russie », a récemment annoncé son départ du programme spatial dans le cadre d’une interview. Parmi les raisons évoquées, le cosmonaute ne veut plus collaborer avec les astronautes américains. Âgé de bientôt 56 ans, il prend donc sa retraite (un peu) prématurément.

Alexander Skvortsov a eu une longue carrière. Désigné comme membre d’équipage de l’ISS pour les expéditions 23/24, il décollait une première fois le 2 avril 2010 à bord du vaisseau Soyouz TMA-18, avant de revenir sur Terre 176 jours plus tard. Il repartit ensuite en 2014 en tant que commandant du Soyouz TMA-12M pour participer aux expéditions 39 et 40 pendant 169 jours. Au cours de son séjour, il réalisa deux sorties extravéhiculaires en compagnie de son collègue et ami Oleg Artemiev. Skvortsov rempila de nouveau pour une troisième mission en juillet 2019 en tant que commandant du Soyouz MS-13, participant finalement aux expéditions 60 et 61.

Aujourd’hui bientôt âgé de 56 ans, le cosmonaute aurait pu prendre sa retraite dans quelques années encore. Finalement, il en a décidé autrement.

Plusieurs facteurs

Au cours d’une courte interview, Skvortsov aurait déclaré que sa décision de se retirer prématurément du programme spatial russe incluait un certain nombre de facteurs, tels que la possibilité de travailler avec des Américains sur une autre mission à bord de l’ISS, ce qu’il n’accepte plus.

« Cela aurait été différent si le programme comprenait des travaux intéressants pour le segment russe de la station. Mais la plupart du temps, je devrais travailler pour les Américains, c’est-à-dire les aider à mener à bien leurs expériences« , a-t-il déclaré. Le cosmonaute évoque ainsi des travaux inintéressants de son point de vue.

Difficile aujourd’hui de dire si Skvortsov en veut aux Américains ou s’il n’est simplement pas satisfait de son propre programme scientifique. Il assure également n’avoir aucun ressentiment envers l’agence spatiale russe Roscosmos.

cosmonaute Svortsov
Svortsov (à droite) en train d’effectuer la première de ses EVA lors de sa mission de 2014. Crédits : NASA

Naturellement, cette décision intervient également au milieu de l’invasion russe de l’Ukraine, en cours depuis plus de deux mois. Au cours de ces dernières semaines, les Américains et plus largement les Occidentaux ont multiplié les sanctions envers le Kremlin, libérant également des fonds importants en faveur de l’Ukraine pour aider le pays à résister.

Si l’ambiance à bord de l’ISS semblait jusqu’à présent tenir bon, il ne serait pas surprenant que les tensions géopolitiques ressenties en surface puissent finalement affecter le programme. Il est d’ailleurs question que la Russie se retire de l’ISS dès 2024.

Enfin, Skvortsov a également souligné que son âge avait également fait pencher la balance, soulignant qu’il ne voulait pas célébrer son 60e anniversaire en orbite.