in

Coronavirus : une cérémonie de remise des diplômes organisée avec des robots

Crédits : Business Breakthrough University

Au Japon, les cérémonies de remise des diplômes du printemps ont été annulées en raison de la pandémie de coronavirus. Malgré tout, certains élèves ont tout de même pu y assister à distance.

La plupart des gouvernements du monde ont temporairement fermé leurs établissements d’enseignement dans le but de contenir la propagation de la pandémie de COVID-19. L’UNESCO estime que ces fermetures affectent aujourd’hui plus de 91% de la population étudiante mondiale. Dans l’enseignement supérieur, des centaines d’universités ont également dû annuler ou reporter les cérémonies de remise des diplômes en attendant des jours meilleurs. Malgré tout, certains étudiants ont tout de même eu la chance de pouvoir y assister au Japon.

Des robots pour remplacer les étudiants

Le 28 mars dernier, à l’hôtel du Grand Palace (Tokyo), la Business Breakthrough (BBT) University a en effet organisé une cérémonie de remise des diplômes un peu particulière. Les récipiendaires n’avaient pas l’autorisation à d’être présents sur place en raison des mesures de restriction. De fait, le président de l’Université, Kenichi Omae, a loué quatre robots.

Développés par la société ANA Holdings Inc., ces avatars surnommés “Newme” portaient une robe et d’un mortier. Ils étaient contrôlés à distance par quatre élèves (depuis leur ordinateur portable). Leurs visages étaient présentés via une tablette installée au niveau de la tête des robots. Ces derniers ont ainsi pu récupérer un à un leur diplôme sous le regard des autres élèves qui assistaient à la cérémonie via l’application Zoom.

Très appréciée par les étudiants concernés, l’initiative pourrait inspirer d’autres universités. Les doyens pourraient en effet organiser des événements similaires pour éviter les rassemblements de masse.

diplômes robots
Crédits : Business Breakthrough University
diplômes robots
Crédits : Business Breakthrough University

Un point sur la situation au Japon

Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, a déclaré l’état d’urgence ce mardi, pour un mois, dans sept des 47 départements du pays pour tenter de freiner la propagation de la pandémie. La mesure permet désormais aux autorités locales de réquisitionner des terrains et des bâtiments en cas de besoin. Les gouverneurs de Tokyo et de trois départements limitrophes, ainsi que ceux d’Osaka et de Hyogo, dans l’ouest du Japon, et de Fukuoka, dans le sud-ouest, pourront également demander aux habitants d’éviter de sortir et aux établissements et commerces non essentiels de suspendre leur activité.

Notez que la loi est ici plus souple, puisqu’elle ne prévoit en effet pas d’amende ni de sanction pour les contrevenants. Les autorités compteront donc avant tout sur la compréhension et le civisme des Japonais. Ces mesures interviennent alors que le Japon enregistre depuis fin mars une importante augmentation du nombre de cas positifs au coronavirus (3906 cas, pour 92 décès).

Source