in

Coronavirus : près de 30 000 décès aux États-Unis, la France s’interroge sur le déconfinement, le point sur la pandémie

Crédits : emmagrau/Pixabay

Avec plus de deux millions de cas détectés à travers le monde, le Covid-19 poursuit sa propagation. Aux États-Unis, le président Donald Trump se veut rassurant malgré près de 30 000 décès dans le pays. En France, on s’interroge naturellement sur le déconfinement d’après 11 mai.

Donald Trump se montre rassurant

Au soir du 15 avril, le bilan aux États-Unis était de 639 628 cas confirmés pour 28 364 décès. Un nouveau record a été battu, à savoir celui du nombre de morts en 24 h (2 569). Alors que les experts prédisent entre 100 000 et 200 000 décès à la fin de l’épidémie, le prédisent Donald Trump a adopté une posture se voulant rassurante.

L’intéressé a indiqué que le pays avait passé le pic des nouveaux cas. Il a également mentionné des avancées encourageantes permettant de finaliser des directives afin de rouvrir le pays et donc, faire repartir l’économie. Dans l’état de New York (foyer de l’épidémie), tout retour à la normale est logiquement exclu. Toutefois, le gouverneur Andrew Cuomo oblige désormais la population à porter un masque et à respecter la distance de sécurité. Or, ces mesures ont été adoptées depuis le 19 mars en Californie, un état faisant officie d’exemple aux États-Unis.

coronavirus covid-19
Crédits :Jun / iStock

L’après 11 mai en France : un déconfinement possible ?

Ce lundi 13 avril, le président Emmanuel Macron a prolongé le confinement jusqu’au 11 mai. Or, s’il est question d’un déconfinement après cette date, il s’agit en réalité d’un allégement du confinement. En effet, 18 millions de Français devront rester en confinement après le 11 mai. Cela concerne principalement des personnes ayant plus de 65 ans. Toutefois, les personnes ayant des affections de longue durée sont aussi concernées, tout comme les personnes obèses. Au passage, rappelons le bilan au soir du 15 avril : 134 753 cas pour 17 167 décès.

Pour le reste de la population, le déconfinement aura bien lieu si certaines conditions sont réunies. Si les détails manquent à ce sujet, il semble qu’il soit en partie nécessaire d’avoir des chiffres bien plus positifs qu’aujourd’hui en ce qui concerne les nouveaux cas quotidiens. Par ailleurs, il apparaît logique qu’en cas de seconde vague, le déconfinement n’aura pas lieu. De plus, de nombreux enseignants, syndicats et parents s’interrogent toujours sur les modalités de la réouverture partielle des écoles après le 11 mai.

Comme chacun sait, la moitié de l’humanité est en confinement ou soumise à des règles de distanciation sociale. Et pourtant, le bilan continue de s’alourdir chaque jour. Désormais, celui-ci fait état de plus de 2 millions de cas pour plus de 137 000 décès.