in

Coronavirus : plus de 20 000 cas, l’hôpital de Wuhan est prêt, le point sur l’épidémie

Crédits : geralt / Pixabay

L’épidémie du coronavirus 2019-nCoV vient de franchir la barre des 20 000 cas mais aussi celle des 400 décès. Dans le foyer de l’épidémie à Wuhan, l’hôpital construit en dix jours vient d’ouvrir ses portes.

Le dernier bilan en date

Selon le dernier bilan annoncé ce 4 février 2020 par le South Morning China Post, le coronavirus chinois a fait 426 morts pour 20 622 cas confirmés. La province du Hubei – foyer de l’épidémie – a battu un nouveau record de décès sur un jour avec 64 morts. Par ailleurs, il n’y a pas d’autre décès hors de Chine hormis celui rapporté aux Philippines il y a quelques jours.

Alors que le risque de pandémie est bien réel, le monde assiste à une petite guerre de communication entre les États-Unis et la Chine. Les CDC américains ont appelé à des “actions agressives” à l’encontre des personnes arrivant de Wuhan afin d’enrayer la propagation du coronavirus. Selon les responsable de ces organismes de santé, la situation en Chine est “explosive” et “sans précédent”. De son coté, Pékin a critiqué ce qui a été qualifié de “déclarations hostiles”.

coronavirus masque
Crédits : geralt / Pixabay

L’hôpital construit en dix jours est prêt

Lorsque la Chine évoquait la construction d’un hôpital en seulement dix jours, les médias en avaient fait une nouvelle à sensation. Et pourtant, celui-ci est véritablement sorti de terre à Wuhan, comme l’explique la chaîne NBC news. Cet établissement tout neuf est doté d’un millier de lits. Surtout, il contient des équipements destinés à traiter spécialement les malades du coronavirus. Par ailleurs, un second hôpital encore plus imposant est en cours de construction. Celui-ci se trouvera dans la même ville et devrait être prêt dans quelques jours.

Ceci n’est pas un scoop mais la Chine vient tout juste de reconnaître qu’elle manquait de masques et de matériel de protection. Or, des situations à peine croyables se sont produites ces derniers jours. Face à l’impossibilité de se munir de masques, certaines personnes fabriquent eux-mêmes des protections artisanales à partir d’objets du quotidien ! À Hong Kong, des marchands peu scrupuleux profitent de la pénurie pour vendre des masques de mauvaise qualité, sous une fausse marque ou encore des “masques recyclés” (usagés puis remis en vente).

En tout cas, l’épidémie progresse et outre le bilan qui s’alourdit, d’autres signes ne trompent pas. Depuis deux jours, les autorités chinoises ont placé la ville de Wenzhou (plus de 250 cas confirmés) en quarantaine, tout comme Wuhan. Et les mesures sont drastiques : paralysie des transports, confinement des 9 millions d’habitants chez eux et lieux publics bouclés. Par ailleurs, les congés du nouvel an ont été étendus jusqu’au 17 février pour les entreprises et jusqu’au 1er mars pour les établissements scolaires.

Source

Articles liés :

Pourquoi devrions-nous arrêter de comparer la grippe et le coronavirus ?

La grippe aviaire H5N1 de retour dans une Chine en pleine lutte contre le coronavirus !

Coronavirus : les personnes guéries ne sont pas immunisées annonce une experte chinoise