in

Coronavirus : plus de 17 000 cas et possible découverte d’une nouvelle souche dont le mode de transmission diffère

Crédits : geralt/pixabay

Le nouveau bilan lié à l’épidémie du coronavirus chinois prends encore un peu plus d’ampleur. Au même moment, 250 nouveau français sont revenus de Chine. Une vingtaine d’entre-eux semblaient présenter des symptômes de la maladie mais les tests se sont finalement révélés négatifs. Par ailleurs, une nouvelle souche du virus a été possiblement identifiée, dont le mode de transmission diffère.

Le dernier bilan en date

Comme l’indique le South China Morning Post ce 3 février 2020, le dernier bilan de l’épidémie de coronavirus 2019-nCoV fait état de 17 387 cas confirmés et de 361 décès. Les autorités chinoises ont déclaré 2 829 nouveaux cas et 57 décès supplémentaires en un jour, signe que l’épidémie perdure et se renforce toujours.

Ailleurs dans le monde, le nombre de cas augmente également. Certains pays sont proches de la vingtaine de cas. C’est le cas du Japon (20 cas), de la Thaïlande (19 cas), de Singapour (18 cas) et de la Corée du Sud (15 cas). En Europe, l’Allemagne est le pays comportant le plus de cas (8) suivi de la France avec 6 cas. Rappelons que le premier décès hors de Chine a été rapporté aux Philippines par les autorités locales.

coronavirus chinois
Crédits : Pixabay

250 nouveaux rapatriés en France

Le 2 février en début d’après-midi, un second avion en provenance de Wuhan a atterri à Istres. Celui-ci transportait 250 passagers de 30 nationalités différentes, dont 65 français. Selon Le Monde, une vingtaine de rapatriés présentaient des symptômes et ont été pris en charge, les tests ont toutefois montré qu’ils n’étaient pas touchés par la maladie.

Une partie des français iront dans le centre de vacances de Carry-le-Rouet rejoindre les premiers rapatriés. Les autorités en placeront d’autres dans une école d’officiers de sapeurs-pompiers située à Aix-en-Provence. Pour les ressortissants européens, des transferts auront lieu avec l’aide des pays concernés.

Une nouvelle souche de 2019-nCoV ?

Comme l’explique le quotidien belge Le Soir, il est question d’une éventuelle nouvelle souche du coronavirus. Celle-ci pourrait se propager par le système digestif ainsi que par les fluides corporels. Selon des chercheurs chinois, certains patients présentaient des symptômes de diarrhée mais n’avaient pas de fièvre. Par ailleurs, une contamination fécale-orale du coronavirus pourrait également être possible.

Enfin, les pays du G7 vont se concerter pour trouver une réponse uniforme à l’épidémie. Il est question d’une conférence téléphonique organisée entre les ministres de la Santé de l’ensemble de ces pays.

Source

Articles lies :

La 5G utilisée par les hôpitaux chinois dans la lutte contre le coronavirus !

Quelles sont les villes hors de Chine les plus menacées par le coronavirus ?

Des chercheurs australiens ont répliqué le coronavirus chinois. Pourquoi est-ce une bonne nouvelle ?