in

Coronavirus : peut-on garder des séquelles après la guérison ?

Crédits : iStock

Cela fait trois mois que le Covid-19 est apparu dans la province de Wuhan en Chine. Aujourd’hui, tous les pays sont atteints par ce nouveau coronavirus. Malgré les études quotidiennes sur le virus, nous ne savons pas encore beaucoup de choses sur cette maladie. Tous les soirs, le gouvernement fait un point sur les chiffres liés au Covid-19. Depuis le 15 février 2020 et jusqu’à aujourd’hui, 2 Avril 2020, 4 042 personnes sont décédées dans l’hexagone. Ce chiffre ne prend pas encore en compte les morts hors de l’hôpital. Cependant, 9 444 personnes sont sorties guéries de nos hôpitaux et beaucoup plus encore chez eux. Mais que savons-nous vraiment des suites de la guérison de cette maladie ?

Comment savons-nous qu’une personne est guérie ?

Une guérison est actée quand deux tests se révèlent négatifs à 48 heures d’intervalle. L’absence de symptômes cliniques et d’anormalités sur les radios sont également à prendre en compte pour déclarer une guérison. Cependant ils ne suffisent pas seuls à acter une guérison. Seul un test en laboratoire peut le confirmer car certaines personnes sont asymptomatiques.

De très rares complications une fois la guérison terminée

Les personnes atteintes de symptômes légers n’auront aucune séquelle, affirment plusieurs médecins spécialistes, dont des pneumologues. Il se peut parfois que quelques anomalies sur les scanners persistent, mais qui régresseront rapidement toujours d’après les médecins.

Des études menées sur les effets secondaires du SARS en 2003 sont rassurantes, bien qu’elles restent à prendre avec des guillemets. En effet, ces deux maladies, bien que similaires sur certains points, ne se comportent pas exactement de la même manière. Il est donc encore trop tôt pour définitivement tirer des conclusions sur la rémission des patients.

covid coronavirus
Crédits : NIAID

Comme une grippe, la guérison prend quelques jours et il est possible d’être un peu affaibli le temps que l’organisme se remette complètement. Le Covid-19, comme d’autres pneumopathies, touche les poumons. Mais heureusement, la capacité de régénération des poumons est plutôt bonne chez la plupart des malades.

Cependant, dans les cas les plus extrêmes de réanimation, les poumons étant durement touchés, ces derniers peuvent garder des séquelles. Les patients sortant de plusieurs semaines de réanimation intensive pourront, dans certains cas, avoir besoin d’un peu d’oxygène. Le but étant d’aider leurs poumons le temps de leur complète récupération.

D’autres problèmes peuvent survenir, mais ils découlent du fait de l’intubation. Des inflammations de la gorge peuvent apparaître mais sans aucune gravité pour l’organisme. Seulement une sensation d’irritation persistante et désagréable le temps de la cicatrisation des tissus de la trachée.

Une seconde contamination est-elle possible ?

Plusieurs personnes dans le monde ont été recontrôlées positives au Coronavirus après avoir été déclarées officiellement guéries. Cependant, ces cas sont extrêmement rares et les scientifiques auraient plusieurs explications possibles. L’une d’entre elles serait que le virus reste en infime quantité dans le corps d’une personne, expliquant qu’elle soit donc recontrôlée positive au Covid-19.