in

Coronavirus : l’épidémie pourrait atteindre son pic “dans une semaine ou 10 jours” estime un spécialiste

Crédits : geralt/pixabay

Le coronavirus qui sévit actuellement en Chine pourrait atteindre son pic “dans une semaine ou 10 jours”, selon un spécialiste des maladies respiratoires.

Le coronavirus chinois continue de sévir. Ce mardi matin, le dernier bilan officiel faisait état de 107 morts, tous en Chine, et de plus de 4 400 personnes contaminées, pour la plupart dans la région de Wuhan.

Partout ailleurs la situation a également évolué. Un premier cas de contamination au coronavirus entre humains a notamment été enregistré en Allemagne (le premier en Europe). Au Japon, un homme ne s’étant pas rendu en Chine mais ayant véhiculé des touristes en provenance de Wuhan aurait également été contaminé.

Malgré tout, les autorités restent confiantes, alors que plus de 56 millions de personnes sont toujours mises en quarantaine autour du berceau de l’épidémie.

La Chine travaille avec la communauté internationale dans un esprit d’ouverture, de transparence et de coordination scientifique, a en effet affirmé ce lundi l’ambassadeur chinois Zhang Jun au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. Avec un grand sens des responsabilités, la Chine n’épargne aucun effort pour freiner la propagation de la maladie et sauver des vies“.

Un pic dans “une semaine ou 10 jours”

Le Professeur Zhong Nanshan, l’un des meilleurs spécialistes chinois des maladies respiratoires, réputé pour avoir aidé à enrayer l’épidémie de Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003, a de son côté suggéré il y a quelques jours que l’épidémie ne devrait pas connaître “un développement à grande échelle“.

Selon lui, le pic de l’épidémie pourrait également être atteint d’ici “une semaine ou 10 jours“, après quoi “le taux de mortalité commencera à baisser“.

Zeng Guang, le chef épidémiologiste du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, estime de son côté que la situation devrait ensuite s’améliorer avec la hausse des températures, laquelle “n’est pas favorable au développement des maladies respiratoires infectieuses”, a t-il expliqué.

virus
Crédits : Zhu, and al. NEJM, janvier 2020

Un bilan sous-estimé ?

Mais tout le monde n’est pas du même avis. Il y a quelques jours, une équipe de chercheurs de l’Université de Hong Kong, dirigée par Gabriel Leung, a estimé que le virus pourrait en réalité avoir infecté beaucoup plus de personnes que prévu.

En s’appuyant sur des modèles mathématiques, ils estiment que le nombre de cas confirmés pouvait être de l’ordre de 44 000 personnes à la date de samedi (25 janvier). Selon eux, le nombre d’infections pourrait continuer à doubler tous les six jours, pour finalement atteindre un pic en avril/mai.

Rappelons enfin que des chercheurs de l’Université Johns-Hopkins ont récemment créé une carte interactive nous permettant de suivre la propagation du coronavirus 2019-nCoV en temps réel. Pour avoir accès à toutes ces données, CLIQUEZ ICI.

Source

Articles liés :

Carte : suivez la propagation mondiale du coronavirus en temps réel

Coronavirus : y a-t-il un risque de transmission avec un colis en provenance de Chine ?

Avons-nous besoin d’un nouveau vaccin contre la coqueluche ?