in

Coronavirus : 5 nouveaux cas en France, découverte d’un autre mode de transmission, le point sur l’épidémie

Crédits :imtmphoto / iStock

L’épidémie de coronavirus se poursuit avec un bilan prenant chaque jour un peu plus d’ampleur, 5 nouveaux cas ont été identifiés en France. Hors de Chine, le nombre d’infectés monte à plus de 320 cas dans une trentaine de pays. Par ailleurs, alors que la colère monte en Chine, un nouveau moyen de transmission du virus a été découvert.

Dernier bilan et crise en Chine

Le dernier bilan est de 34 939 cas confirmés pour 725 décès. Le nombre de personnes guéries augmente tout aussi logiquement (2 313). Alors que l’épidémie se poursuit, les observateurs font état d’une situation explosive en Chine.

Le Dr. Li Wenliang de l’hôpital central de Wuhan est décédé. Il fut l’un des premiers à communiquer sur ce nouveau coronavirus mais a été réduit au silence par la police locale. Ainsi, son décès a fortement suscité l’émoi, notamment sur les réseaux sociaux. Il faut savoir que la colère du peuple a fait réagir le gouvernement à Pékin. En effet, une équipe de la plus haute agence anti-corruption du pays a été envoyée à Wuhan pour enquêter sur Li Wenliang.

Li Wenliang medecin chinois
Crédits : People’s Daily, China / Twitter

Selon certains observateurs locaux tels que Qin Qianhong de l’Université de Wuhan, cette agence devra donner quelque chose de concret au public afin de l’apaiser. L’intéressé craint un nouveau “Tiananmen”, ce mouvement étudiant de 1989 représentant la plus importante manifestation de masse de l’histoire moderne de la Chine. Il faudra donc punir certains fonctionnaires locaux mais également tâcher de ne pas décourager ceux qui combattent vraiment l’épidémie.

5 nouveaux cas identifiés en France

Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé l’annonce ce matin. Il s’agit de quatre adultes et un enfant de nationalité britannique qui séjournaient en Haute-Savoie. Ils auraient été contaminés par un proche, lui-même de retour de Singapour, et avec qui ils ont été en contact lors de leur séjour. Leur état de santé ne montre “aucun signe de gravité” a-t’elle précisé.

Découverte d’un autre mode de transmission

Alors que la situation en Chine reste complexe, des chercheurs de l’Université de Southampton (Royaume-Uni) disent avoir identifié un nouveau mode de transmission du coronavirus. Comme l’explique TVA Nouvelles, la diarrhée pourrait être une voie secondaire de transmission. Rappelons que la voie primaire de transmission est celle des postillons rejetés par une personne infectée qui tousse ou éternue. Selon les chercheurs, les médecins ayant travaillé sur les premiers cas se sont focalisés sur ce mode. Ces derniers auraient donc négligé les autres possibilités.

Les scientifiques britanniques ont expliqué qu’environ 10 % des patients d’une étude chinoise (14 sur 138) avaient une diarrhée et des nausées avant l’apparition des troubles respiratoires. Par ailleurs, le premier cas confirmé aux États-Unis était également dans cette situation. Surtout, le virus a été détecté dans ses selles. La voie fécale pourrait donc bien être une source de contamination. Toutefois, les chercheurs ne savent pas encore combien de temps le virus peut survivre hors du corps et à quelle température celui-ci devient sensible.

Source

Articles liés :

Coronavirus : les pangolins pourraient avoir joué les intermédiaires

Coronavirus : élan de stigmatisation en France comme à Wuhan !

Pourquoi devrions-nous arrêter de comparer la grippe et le coronavirus ?