in

Une mère retrouve sa fille décédée en réalité virtuelle, une première !

Crédits : capture YouTube / MBClife

Une société de production sud-coréenne a mené une expérience de réalité virtuelle (VR) dans le cadre d’un documentaire. Le but était de ressusciter virtuellement une enfant décédée, puis immortaliser les “retrouvailles” avec sa maman.

Promouvoir la réalité virtuelle

Comme l’explique le média Interesting Ingengineering dans un article publié le 8 février 2020, une expérience aussi étonnante que dérangeante a été menée en Corée du Sud. La société de production Middle-East Broadcasting Center a “ressuscité” la petite Nayeon en réalité virtuelle. Or, l’enfant a disparu il y a trois ans, emportée par une maladie incurable.

Il faut savoir que l’expérience en question entre dans le cadre d’un documentaire destiné à montrer les possibilités offertes par la réalité virtuelle. Au passage, rappelons que l’équipe a travaillé sur ce projet durant huit mois, notamment pour recréer l’avatar de la petite fille à partir de photos, de vidéos et d’autres souvenirs.

Des “retrouvailles” médiatisées

En bout de chaîne, un programme baptisé I Met You (voir en fin d’article) montrant au grand public les retrouvailles entre la mère et la petite fille recréée en VR. La mère a donc été mise en scène face à un avatar de sa fille disparue, dont même la voix a été reproduite fidèlement. De plus, le lieu de ces retrouvailles n’a pas été choisi au hasard. En effet, il s’agit d’un endroit où mère et fille aimaient passer du temps ensemble. Par ailleurs, en plus du casque VR, la mère a été équipée de gants haptiques pour davantage de réalisme.

VR experience mère fille 2
Crédits : capture YouTube / MBClife

Guidée par la production lui ayant permis une telle expérience, la mère s’est dite très heureuse. Toutefois, diverses questions peuvent être soulevées. Comment ce type d’expérience pourrait-il aider les personnes ? Ne s’agirait-il pas d’un frein au processus de deuil ? S’agit-il d’une expérience qui fera l’objet d’une commercialisation ?

Quoi qu’il en soit, cette expérience en rappelle d’autres. Déjà en Corée du Sud en 2017, une application intégrant la réalité augmentée permettait de “prendre un selfie” avec une personne décédée. Là encore, il était question d’aider les personnes à faire leur deuil. En 2019, un concours avait récompensé un projet de robot capable de reproduire la personnalité d’un défunt et portant un masque de ce même défunt imprimé en 3D. L’objectif ? Remplacer un être disparu durant une courte période afin de soutenir psychologiquement les personnes dans leur deuil.

Source

Articles liés :

Hong Kong : apparition des premiers cimetières en réalité virtuelle

Japon : ils ont créé un avatar pour ne plus avoir d’interactions sociales directes

États-Unis : un pasteur baptise des avatars en réalité virtuelle !