in

En Corée du Sud, tout le monde est sur le point de rajeunir d’un an

Source : Pixabay

« Quel âge as-tu »? Il s’agit d’une question simple qui implique normalement une réponse claire. Pour ceux qui sont en Corée du Sud, répondre à cette question demande néanmoins un peu plus de temps. Cela pourrait toutefois bientôt changer. En effet, tous les Sud-Coréens sont peut-être sur le point de devenir un an plus jeunes. Mais concrètement, pourquoi une telle mesure a-t-elle été prise ?

Yoon Suk-yeol, ancien procureur général et conservateur, a été investi ce mardi 10 mai en Corée du Sud moins d’un an après s’être lancé en politique. Parmi les mesures annoncées, le nouveau président envisage de réduire l’âge des citoyens d’un an. Aussi étrange que cela puisse paraître, il y a une bonne raison à cela. En effet, si dans la plupart des pays, les gens fêtent leur premier anniversaire un an après leur naissance, c’est un peu plus compliqué en Corée du Sud.

Un an à la naissance

Dans le système sud-coréen, vous êtes considéré comme un enfant d’un an dès votre naissance. En effet, le temps passé dans l’utérus y est également compté, bien que vous ne soyez pas réellement resté un an à l’intérieur. Pour compliquer encore les choses, dans ce système, vous ne vieillissez pas non plus un an après votre naissance, mais le jour de l’An. Autrement dit, si un enfant né à 11h55 le soir du 31 décembre, cet enfant est alors âgé de deux ans cinq minutes plus tard.

Notez qu’il existe également un autre système vous permettant d’avoir 0 an à la naissance en Corée du Sud. En revanche, il vous vieillit toujours chaque jour du Nouvel An plutôt que le jour de votre naissance.

Ce système remonte à la Chine ancienne. Au lieu d’utiliser un système de numération cardinale (c’est-à-dire 0,1,2,3,4), on utilisait un système de numération ordinale où le zéro n’existe pas (c’est-à-dire 1,2,3,4). Avec le temps, tout s’est finalement accordé avec le système cardinal, mais la culture de l’âge reste une tradition particulière en Corée du Sud. Dans ce pays, la hiérarchisation de l’âge détermine en effet la façon dont vous pouvez interagir avec votre famille ou vos amis. On y accorde donc une grande importance.

corée du sud
Crédits : LeeJeongSoo/Pixabay

Raisons pratiques

Bien que certains utilisent le système international, le système sud-coréen est donc en sérieux décalage avec une grande partie du monde. En plus d’être tout simplement déroutant, cela entraîne des complications pratiques, ce qui nous amène à cette nouvelle mesure.

« En raison des différents calculs de l’âge légal et social, nous avons subi des coûts sociaux et économiques inutiles dus à une confusion persistante et à des différends sur le calcul de l’âge lors de la réception de services sociaux et administratifs, ou lors de la signature ou de l’interprétation de divers contrats« , détaille ainsi Lee Yong-ho, le chef du sous-comité politique, judiciaire et administratif de l’équipe de transition.

Bien que le fait de rajeunir d’un an puisse sembler formidable, notez que beaucoup de gens devront vivre l’épreuve d’avoir quarante ans deux fois. Pas cool.