in ,

Des coraux fluorescents illuminent les profondeurs de la mer rouge

Crédits : Gal Eyalet al., PLos One

Des coraux fluorescents ont été découverts à plus de 50 m de profondeur dans les eaux de la mer rouge. Leurs couleurs vont du vert au rouge, ce qui est étonnant à cette profondeur. De plus, dans certains cas, la fluorescence ne dépend pas de la quantité de lumière incidente.

En général, on trouve les coraux fluorescents dans les bas-fonds où ils participent à la photosynthèse des algues qu’ils hébergent. Les pigments fluorescents agissent comme un écran de protection contre les UV pour les êtres qui en sont pourvus. Lorsque les cellules fluorescentes sont exposées à de la lumière bleue ou ultraviolette, elles renvoient une lumière de couleur verte, rouge-orangé ou jaune.

Or, dans les eaux profondes, la lumière rouge et ultraviolette est filtrée. Seule la lumière bleue arrive, il est donc surprenant de trouver des pigments fluorescents en profondeur. Cependant, à 50 m en dessous de la surface, des coraux fluorescents ont été observés. Cette découverte est expliquée dans un article de PLOS ONE écrit majoritairement par Gay Eyal, doctorant à l’université de Tel-Aviv (Israël). Il rapporte :

« À notre grande surprise, nous avons constaté un certain nombre de coraux montrant une intense lueur verte ou orange. Cela ne pouvait être qu’en raison de la présence de pigments fluorescents ».

Ils ont trouvé des spécimens de couleurs allant du vert au rouge orangé en passant par le jaune. Cependant, les spécimens de fluorescence rouge sont peu nombreux. La majorité des coraux observés ont une fluorescence verte, un tiers ont une fluorescence jaune et seulement 2 coraux rouge-orangé ont été vus.

La fluorescence des coraux de faible profondeur est contrôlée par la quantité et la couleur de la lumière par laquelle ils sont éclairés. Au contraire, pour les coraux verts de plus grande profondeur, ces paramètres n’influent pas sur leur fluorescence. Ils ont été mis dans l’obscurité avec des coraux jaunes et rouge-orangé venant des eaux profondes. Les coraux verts n’ont pas été affectés. Les autres en revanche n’étaient plus fluorescents.

C’est ces propriétés optiques que les chercheurs veulent exploiter pour pouvoir surveiller les bancs de coraux. Leur fluorescence pourrait aussi être utilisée dans l’imagerie médicale afin de marquer des cellules cancéreuses par exemple.

Sources : PLOS ONE, Futura Sciences

– Illustration : À gauche, les coraux à la lumière naturelle, à droite leur fluorescence / © Gal Eyalet al.PLos One