in

COP26 : la fin des moteurs thermiques pour 2030-2040 ?

Crédits : Pixabay

La COP26 qui vient de se terminer à Glasgow a permis de nouveaux engagements pour le climat. Cette fois, les principaux constructeurs automobiles ont décidé d’accélérer quelque peu l’électrification de leurs gammes de produits. L’objectif est de vendre seulement des voitures zéro émission d’ici une vingtaine d’années.

Accélérer le « zéro émissions »

Il y a quelques jours, le dernier bilan du Global Carbon Project se montrait formel : les émissions mondiales actuelles de CO2 sont de retour au niveau qui était le leur avant la crise sanitaire en lien avec la Covid-19. Cela montre que malgré les engagements pris durant les différentes COP et les multiples avertissements du GIEC, la situation continue de se dégrader indéniablement. La crise récente a cependant été l’occasion de réfléchir à un changement et de nouveaux engagements arrivent tout de même en cette fin d’année 2021.

Un communiqué officiel du 10 novembre 2021 relate une déclaration faite lors de la COP26 à Glasgow (Écosse). Il y est question d’accélérer la transition vers le zéro émission des voitures, et autres camions et camionnettes. L’engagement concerne une trentaine de pays et de constructeurs automobiles avec une date butoir : 2040. Certains constructeurs ont même promis une suppression des moteurs à combustion de leurs gammes dès 2025-2030.

Promesses et investissements

Citons quelques constructeurs et leurs engagements. Ford va créer quatre usines aux États-Unis pour la fabrication de véhicules électriques. Par ailleurs, le fabricant prévoit que d’ici à 2030, 100 % de ses ventes en Europe seront des véhicules électriques, soit 40 à 50 % de ses produits au niveau mondial. BMW a indiqué vouloir vendre dix millions de modèles entièrement électriques durant cette décennie et sa filiale Mini laissera définitivement les moteurs à combustion derrière elle dès 2030.

Citons également Jaguar Lad Rover qui désire investir 2,8 milliards d’euros par an en grande partie dans l’électrique. Les modèles sportifs de la marque seront entièrement électriques d’ici 2025. Quant à Volvo, tous les modèles intégrant des moteurs à combustion, même les hybrides, seront retirés dès 2030. Le fabricant de camions Daimler va investir quarante milliards d’euros dans l’électrification de ses produits durant cette décennie.

COP 26
Crédits : United Nations Climate Change

Le groupe Stellantis (PSA (Peugeot, Citroën, Opel) et FCA (Fiat, Chrysler)) a déjà abandonné le développement de moteurs à combustion et doit désormais de se concentrer sur l’électrique avec des résultats espérés dès 2025. Certaines marques comme Alfa Roméo, Lancia, DS ou encore Opel deviendront 100 % électriques à partir de 2024 pour certaines, mais pas forcément dans le monde entier.

Volkswagen fera en sorte que ses gammes de produits proposés à la vente soient des véhicules électriques à hauteur de 50 % en 2030. Une décennie plus tard, la marque devrait vendre seulement ce genre de véhicules (ou presque), et ce, sur ses principaux marchés. Quant à Renault, le constructeur français voudrait atteindre une part de 65 % de véhicules électriques en 2025.