in

Contraception masculine : un gel actuellement à l’étude

Crédits : iStock

Les solutions concernant la contraception masculine sont beaucoup plus réduites que celles relatives à la contraception féminine. Si les hommes n’aiment pas vraiment l’idée de subir une vasectomie, la pilule est encore peu efficace tandis que des chercheurs viennent de mettre au point un gel contraceptif qui pourrait changer les habitudes.

Les principales solutions de contraception chez les hommes ont leur côté négatif. La vasectomie, consistant à la ligature des canaux déférents responsables du transit des spermatozoïdes, est une opération chirurgicale irréversible. Évoquons également la pilule, méthode la moins utilisée car celle-ci prendrait 2 à 3 mois avant de se montrer efficace. Le fait est que le préservatif reste encore le meilleur moyen de se préserver des maladies et des grossesses non désirées.

Le quotidien The Sun a dévoilé l’existence d’une nouvelle méthode : un gel contraceptif masculin baptisé Vasalgel, qui serait beaucoup moins contraignant que les autres. À l’image d’une simple crème hydratante, le gel en question est à appliquer sur le corps, par exemple sur les bras, et sera absorbé par la peau avant d’atteindre le système sanguin. Durant 72 h, les testicules ne pourront pas produire une quantité normale de spermatozoïdes car la substance diffusera deux hormones de synthèse : la testostérone et la progestérone.

Le Vasalgel, qui s’apprête à entrer en phase de test, a été détaillé dans un article du MIT Technology Review, assurant que l’application de l’équivalent d’une simple cuillère à café est suffisante et que le gel peut sécher en une minute seulement. Interrogée pour l’occasion, Diana Blithe, directrice du programme pour le développement de la contraception au National Institute of Child Health and Human Development (NICHD) a déclaré :

« Ce n’est pas beaucoup d’efforts. Il faut seulement penser à l’utiliser tous les jours. »

Crédits : The Sun

Ainsi comme pour le préservatif, il s’agit d’y penser et d’éviter les oublis ! Dès avril 2018, 400 couples participeront à la phase de test, qui consistera pour les hommes à appliquer le gel quotidiennement. Pour valider de produit, des analyses de sperme seront régulièrement pratiquées jusqu’à atteindre un million de spermatozoïdes par millilitre, soit une quantité assez basse pour qu’une grossesse soit évitée.

Sources : The SunSlate