in

Le contenu de l’estomac d’un tyrannosaure identifié pour la première fois

tyrannosaure estomac
Un juvénile de Gorgosaurus libratus se nourrissant de Citipes elegans . Crédit image : Julius Csotonyi / Musée Royal Tyrrell de paléontologie / Université de Calgary.

Une découverte a récemment permis d’identifier le dernier repas d’un tyrannosaure, principalement composé des pattes de deux petits dinosaures à plumes. Cela marque une avancée significative dans notre compréhension du comportement alimentaire de ces redoutables prédateurs.

Une découverte exceptionnelle sur le tyrannosaure

Les Gorgosaures sont une espèce de dinosaures théropodes appartenant à la famille des tyrannosauridés. Ces prédateurs évoluaient à la fin du Crétacé, il y a environ 76 à 75 millions d’années, dans la région qui correspond aujourd’hui à l’Amérique du Nord. Physiquement, ces animaux étaient des dinosaures carnivores de taille moyenne à grande. Les adultes atteignaient généralement une longueur d’environ huit à neuf mètres. Ils avaient un corps massif, des membres postérieurs puissants et une grande tête équipée de dents pointues.

Sur le plan alimentaire, on suppose que ces tyrannosauridés s’attaquaient principalement à de grands herbivores, tels que les cératopsiens et les hadrosaures. Cependant, il est toujours difficile de savoir précisément ce que mangeaient ces animaux dans la mesure où le contenu stomacal est rarement préservé dans les dossiers fossiles, d’où l’intérêt de cette nouvelle découverte réalisée sur le fossile de ce spécimen juvénile, retrouvé au fond d’un gisement de rivière.

Le Dr Darla Zelenitsky de l’Université de Calgary, évoque un « fossile unique », soulignant son caractère exceptionnel en tant que premier tyrannosaure découvert avec un contenu gastrique préservé. La dégradation des os suggère que le dinosaure est décédé peu de temps après son dernier repas, bien que la cause exacte de sa mort demeure inconnue.

tyrannosaure estomac
Les paléontologues François Therrien (à droite) et Darla Zelenitsky (à gauche) avec le fossile de Gorgosaurus au contenu stomacal préservé. Crédits : Musée royal Tyrrell de paléontologie

Des proies agiles et rapides

À l’intérieur de son estomac, les paléontologues ont identifié les restes de deux petits dinosaures à plumes de l’espèce Citipes elegans. Ils représentent un genre éteint de dinosaures caenagnathidés. Les spécialisations du bec de ces animaux, qui ressemblaient (de loin) à des autruches, suggèrent qu’ils étaient herbivores.

Ainsi, et contrairement aux adultes, on apprend que ces jeunes tyrannosaures prédateurs se spécialisaient dans la chasse de proies plus petites et rapides. Cette découverte remet donc en question l’idée préconçue selon laquelle les tyrannosaures suivaient un comportement alimentaire uniforme tout au long de leur vie.

tyrannosaure estomac
L’analyse des os du contenu de l’estomac du Gorgosaurus indique qu’il a mangé deux Citipes à quelques jours d’intervalle avant de mourir. Crédits : Kohei Tanaka (Université de Tsukuba) et François Therrien (RTMP)

Cette adaptabilité dans le comportement alimentaire, de jeunes chasseurs agiles à des prédateurs adultes ciblant de grands herbivores, aurait été un élément clé de la réussite évolutive des tyrannosaures. En occupant différentes niches écologiques tout au long de leur vie, ces prédateurs auraient en effet pu maximiser l’utilisation des ressources de leurs écosystèmes sans laisser de place à d’autres espèces concurrentes.

Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Science Advances.