in

Construction : ces blocs de béton de plus de 500 kg peuvent être déplacés et assemblés à la main !

Crédits : Matter Design Studio

Un studio américain de création architecturale a imaginé d’énormes blocs de pierre pouvant être déplacés et assemblés facilement. Selon les porteurs du projet, pas besoin de grue ou autre matériel imposant, puisqu’il est simplement question d’utiliser la force de ses bras ! Il s’avère également que ce projet trouve son inspiration dans des techniques ancestrales appliquées notamment pas les Rapa Nui de l’île de Pâques.

Une démarche ingénieuse

Bientôt des chantiers de construction sans grues ? Les intentions de l’agence Matter Design basée à Boston (États-Unis) s’inscrivent effectivement dans une telle démarche, qui pourrait être associée au développement durable. Son concept baptisé Walking Assembly n’est autre qu’une série de six blocs de béton dont les dimensions sont variées : entre 3 et 6 mètres de hauteur pour une masse comprise entre 420 et 1 770 kg.

Les blocs sont faits d’un béton à densité variable, c’est-à-dire que le centre de gravité de chaque élément est capable de changer grâce à l’introduction préalable d’une masse. Ainsi, il est possible de manipuler à la main ces blocs imposants en les faisant pivoter et rouler sur le sol. Comme le montre la vidéo présente en fin d’article, le concept Walking Assembly prend finalement la forme d’un muret accompagné d’un petit escalier. De plus, le temps d’assemblage est de seulement 15 minutes !

Déplacer des blocs de béton de plus de 500 kg à la main, le Matter Design Studio l’a fait !
Crédits : Matter Design Studio

Un concept inspiré des civilisations anciennes

Avant de s’associer au cimentier CEMEX Global R&D dans le cadre de son projet, l’agence Matter Design a d’abord pris connaissance de recherches portant sur les civilisations anciennes. En 2012, une équipe de chercheurs avait étudié la façon dont les Rapa Nui de l’île de Pâques construisaient d’imposants édifices dont les plus connus sont les fameuses statues moaï.

« Ce qui est incroyable, c’est que cette civilisation dite primitive ait réussi à concevoir un tel système faisant appel à la physique et à des géométries complexes pour déplacer des objets extrêmement lourds », a déclaré Brandon Clifford, cofondateur du Matter Design Studio.

En effet, les Rapa Nui sculptaient leurs statues de façon à ce que leur centre de gravité permette de les déplacer, simplement en les faisant se balancer d’avant en arrière ! Les créateurs ont indiqué s’être également inspirés des anciennes constructions mégalithiques comme celles de Stonehenge.

Sources : DesignboomArchDaily

Articles liés :

Bientôt des chantiers de construction entièrement automatisés ?

Construction de demain : un bois transparent qui stocke et libère de la chaleur

Un architecte repousse les limites de la construction avec cette maison à containers multiples !