in

Connaissez-vous les surprenantes capacités du pigeon ?

Crédits : Wallpaper Flare

Plutôt indésirable à nos côtés en milieu urbain, le pigeon s’est adapté à notre espace comme aucun autre volatile. Outre sa capacité d’adaptation, cet animal a des aptitudes que les humains n’ont parfois pas hésité à exploiter.

Une adaptation et des capacités hors norme

Au fur et à mesure du développement du phénomène urbain, un animal s’est distingué par son adaptation : le pigeon. Plutôt mal aimé car assez envahissant, cet animal s’est imposé comme étant l’animal citadin le plus présent et le plus “à l’aise”. Or, le fait est que celui-ci possède des aptitudes que peu d’autres animaux ont en ville.

Les pigeons ont la capacité de repérer des cellules cancéreuses en regardant simplement des clichés de tissus obtenus à l’aide d’un microscope. Dans le cadre d’une étude menée en 2015 aux États-Unis, les chercheurs ont entraîné les oiseaux à l’observation des tumeurs sur des photos. Toutefois, un seul pigeon ne suffit pas. En effet, un groupe est beaucoup plus efficace – après un bon entraînement afin de prendre la décision et tombe juste dans 99 % des cas.

Dans le règne animal, il est peu courant de voir survivre longtemps des animaux souffrant d’un handicap. Concernant les pigeons en ville, un individu mutilé ou malformé va vivre une vie assez normale et même se reproduire. Le fait est que les pigeons sont si proches de nous que la pression de la Nature se fait beaucoup moins sentir. Ainsi, les prédateurs sont beaucoup moins présents en ville, permettant la survie des pigeons moins en forme.

pigeon amputé
Crédits : Flickr/Jeanne Menjoulet

Un sens parfait de l’orientation et de la navigation

Il faut savoir que les pigeons ont une capacité exceptionnelle à la navigation aérienne. Durant des siècles, ceux-ci ont effectivement été très utilisés par les humains pour envoyer des messages. La Science a bien tenté d’étudier les mécanismes liés à cette faculté, mais sans grand succès. En attendant, on continue d’exploiter ces capacités. En 2019 au Royaume-Uni, des chercheurs ont installé des « sacs à dos » sur le dos de pigeons afin de recueillir des données climatiques. Il y a quelques mois – et ceci n’est pas étonnant -, des chercheurs américains ont mis au point un robot baptisé Pigeonbot. Ce robot capable de biomimétisme s’inspire donc de la manière de voler des pigeons.

La capacité de ces oiseaux à s’orienter volontairement dans n’importe quelle direction quoiqu’il arrive a également été exploitée durant la Seconde Guerre mondiale, dans le cadre du projet Pigeon. Il s’agissait d’installer un de ces animaux dans un cockpit afin de diriger un missile ! Bien que les résultats étaient prometteurs, cette technologie fut abandonnée. En effet, les premiers radars venaient de faire leur apparition.

Il est donc logique que ces facilités au niveau de l’orientation se retrouvent aussi dans la ville. En effet, les pigeons prennent le métro ! Si le phénomène n’a pas officiellement fait l’objet de recherches, il est question de multiples observations dans plusieurs villes telles que Paris et Londres. Certains pigeons entrent dans une station puis dans une rame de métro, et ce avant de ressortir plus loin. Il s’agit probablement d’une manière de trouver de la nourriture plus facilement ou sans se fatiguer.