in

Après le droneboarding, connaissez-vous le « dronesurfing » ?

Capture vidéo

À toute nouvelle technologie, nouvelles pratiques dérivées. C’est le cas pour l’incontournable drone, dont le succès est croissant, qui a déjà donné le « droneboarding. Désormais, une nouvelle discipline émerge, aquatique cette fois-ci, avec le « dronesurfing ». 

Au début de cette année 2016, nous avions publié un article vous présentant le « droneboarding », nouvelle discipline qui a fait des adeptes parmi les skateurs et snowboarders notamment. Le droneboarding, c’est « un sport dans lequel on “ride” sur une planche pour effectuer des manœuvres acrobatiques tandis qu’on est tiré par un engin à moteur« .

Nouvelle déclinaison des possibilités offertes par les désormais incontournables drones, avec l’apparition récente du « dronesurfing ». Le principe est le même sauf que cette fois-ci, c’est sur l’eau que les prouesses se font, avec encore une fois la possibilité d’allier la glisse avec la prise de vue aérienne, et de belles vidéos qui risquent de bientôt inonder nos réseaux sociaux.

Toutefois, il faut savoir que le drone utilisé dans la vidéo ci-dessous, un Alta 8, n’est capable d’emporter dans les airs qu’une charge maximale de 12 kilos. On imagine donc que l’engin est utilisé pour maintenir, entretenir une impulsion initiale apportée par le surfeur lui-même, mais pas de le tracter réellement comme le ferait un bateau pour du ski nautique ou du wakesurf.