in

Connaissez-vous la théorie du Black Knight Satellite ?

Crédits : NASA / Wikipedia

Il y a 20 ans, la NASA référençait un débris spatial en orbite basse qui n’était qu’une couverture thermique perdue par un astronaute. Et pourtant, des ufologues et autres adeptes des théories du complot ont estimé qu’il s’agissait d’un objet d’origine extraterrestre âgé d’environ 13 000 ans.

Tesla en contact avec les aliens ?

En 1998 lors de la mission STS-88 – 13e mission de la navette Endeavour de la NASA – un astronaute laisse échapper une couverture thermique au cours d’une sortie extravéhiculaire. Cet objet devait équiper une partie de l’appareil. Avant que cette couverture ne finisse brûlée dans l’atmosphère terrestre, les astronautes l’immortalisent en image. Dans sa base de données relative aux débris spatiaux, la NASA référence l’objet sous appellation STS088-724-66. Néanmoins, une communauté d’ufologues et d’amateurs de théories du complot rebaptise l’objet Black Knight Satellite (ou satellite du Chevalier Noir). Selon eux, il est question d’un objet technologique d’origine extraterrestre datant de 13 000 ans et en orbite quasi polaire autour de la Terre.

Black_Knight_Satellite
Crédits : NASA/Wikipedia

Toutefois, cette histoire de Black Knight Satellite remonte à beaucoup plus loin. Les théoriciens du complot estiment que la première preuve de la nature extraterrestre de l’objet a pour origine Nikola Tesla (1856-1943), célèbre pour son rôle prépondérant dans le développement et l’adoption du courant alternatif pour le transport et la distribution de l’électricité. Il faut dire que plusieurs fois, l’inventeur avait affirmé avoir reçu des communications de nature régulière et mathématique en provenance de Mars. Ces réceptions datent de 1899, lors d’expérimentations sur les ondes radio. Aujourd’hui les scientifiques pensent qu’il s’agissait d’un pulsar ou d’ondes que des objets en orbite émettent naturellement. Pour les complotistes, Tesla a sans doute pris contact avec les extraterrestres.

D’autres affaires en lien avec le Black Knight Satellite

Plus tard en 1927, l’ingénieur norvégien Jørgen Hals constatait un phénomène curieux. Les messages radio qu’il envoyait lui revenaient quelques instants plus tard. Ce genre d’écho avait une origine extraterrestre, selon l’intéressé. Beaucoup plus tard, un certain Duncan Lunan affirmait que le Black Knight Satellite était à l’origine de cet écho.

En 1954, différents journaux ont relaté divers témoignages, notamment celui d’un militaire à la retraite reconverti en chasseur d’OVNI. Selon lui, l’US Air Force avait détecté deux satellites en orbite terrestre alors qu’à l’époque, personne n’avait la technologie correspondante. En 1960, un autre témoignage évoquait cette fois l’US Navy, qui aurait détecté un objet sombre dans le ciel. Celui-ci se trouvait sur une orbite inclinée de 79° par rapport à l’équateur et observait un mouvement de révolution de 104,5 minutes. Or, la marine étasunienne suivait au même moment le fragment de l’enveloppe de lancement du satellite Discoverer VIII, dont l’orbite était similaire.

Depuis, toutes ces histoires ont évidemment fait l’objet d’un débunkage. Mais ce type de croyance perdure dans le temps. En effet, tout ce que l’humain ne peut pas (encore) expliquer fait l’objet des croyances et fantasmes les plus fous.