in

Connaissez-vous ces agents pathogènes que vous pourriez retrouver dans le sable ?

Crédits : Pexels / Adrianna Calvo

En été, rien de tel qu’une journée à la plage  pour se détendre. Vous devez néanmoins savoir que vous ne partagez pas seulement le sable avec d’autres amoureux de la plage – mais aussi avec de jolies bestioles. Bien que la plupart des microbes dans le sable soient inoffensifs, certains sont liés à quelques maladies. Voici lesquels.

Les ankylostomes

Marcher pieds nus sur une plage tropicale peut sembler idyllique, mais dans certaines régions (généralement tropicales ou subtropicales), vous noterez la présence des ankylostomes, des parasites qui peuvent infecter les humains et les animaux. Quelques espèces infectent généralement les chats et les chiens, mais peuvent aussi être transmises aux humains par le sable ou le sol contaminé. Cela se produit lorsque les animaux infectés défèquent dans le sable ou le sol. Si les selles présentent quelques œufs, vous pourriez alors être infecté si vous marchez pieds nus (ou si vous vous couchez) sur le sable ou le sol infesté. C’est arrivé récemment à un couple canadien après avoir marché pieds nus sur une plage des Caraïbes.

Les larves d’ankylostomes peuvent en effet s’enfouir dans la peau avant de ramper dans les couches supérieures de l’épiderme. Cependant, parce que les humains ne sont pas les hôtes naturels de ces ankylostomes, les parasites ne vivent généralement pas plus de six semaines.

SARM

La superbactérie SARM est particulièrement problématique dans les hôpitaux, mais les bactéries peuvent également être découvertes dans l’environnement – y compris sur les plages. Ce staphylocoque peut causer des infections cutanées, et qui plus est, il est résistant à plusieurs antibiotiques. Certaines personnes peuvent être porteuses de ces bactéries sans présenter de symptômes.

Une étude de 2012 publiée dans la revue Water Research a analysé des échantillons d’eau et de sable de trois plages de Californie du Sud, retrouvant des bactéries staphylococciques dans 53 % des échantillons de sable, et des bactéries SARM dans 2,7 % des échantillons de sable. Pensez donc à vous doucher après un séjour sur la plage ou dans l’océan.

Champignons

Le champignon est aussi présent sur les plages. Des types de champignons responsables d’infections de la peau et des ongles – appartenant à un groupe plus large connu sous le nom de « dermatophytes » – ont en effet été trouvés sur plusieurs plages, selon l’American Society for Microbiology (ASM). Ceux-ci peuvent se propager par contact direct. D’autres types de champignons trouvés sur les plages comprennent des espèces d’Aspergillus qui peuvent causer des infections pulmonaires, et Candida, qui peut causer des infections à levures. Cependant, les infections à Aspergillus et Candida sont plus fréquentes chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

Vers ronds

Sur les plages où les chiens sont autorisés, le sable pourrait abriter Toxocara canis, un parasite ascaris qui infecte typiquement les espèces canines. Vous pourriez alors être infectés par T. canis en avalant accidentellement de la terre qui a été auparavant contaminée par des excréments de chien contenant des œufs. Le risque d’attraper ce parasite n’est cependant pas très prononcé. Une étude menée en France dans les années 1990 a révélé que T. canis était un parasite commun sur les plages. Toutefois une autre étude, menée cette fois en Australie, n’a trouvé aucun œuf dans plus de 250 échantillons de plages et de parcs.

Source