in

Connaissez-vous le genre Cyberpunk ?

Crédits : IIIBlackhartIII / Pixabay

Le cyberpunk est une branche de la science-fiction littéraire et cinématographique en vogue principalement dans les années 80 et 90. Mettant en scène un futur proche aux technologies avancées, il s’agissait, à une époque où l’informatique se résumait à l’utilisation de grosses machines exclusivement accessibles par des ingénieurs, de critiquer l’évolution de la société a travers une vision pessimiste de l’avenir du monde.

« Le courant cyberpunk provient d’un univers où le dingue d’informatique et le rocker se rejoignent, d’un bouillon de culture où les tortillements des chaînes génétiques s’imbriquent » selon Bruce Sterling, romancier du genre.

Le terme Cyberpunk est la contraction des mots « cybernétique » et « punk ». La cybernétique est un terme qui définit depuis la fin des années 40 la science des processus de commande, de communication et de régulation chez l’être vivant, les machines et les systèmes sociologiques et économiques. Le mouvement punk est un style musical contestataire dérivé du rock (Garage) apparu dans les années 60 ayant connu son apogée dans les années 70, « punk » signifiant « voyou ».

Le Cyberpunk est un style en véritable opposition avec la science-fiction classique (voyages dans l’espace, découverte de nouveaux espaces), sombre et teinté de pessimisme dans un monde fini et post-apocalyptique. Le but étant de prendre une position anarchiste contre une organisation des pouvoirs politiques et économiques sans aucune éthique en naviguant sur des thèmes tels que le hacking, l’intelligence artificielle, la globalisation (multinationales), l’urbanisme et bien d’autres disciplines, la plupart scientifiques, tout en gardant la vision globale d’une certaine sociétologie de l’être humain peuplant sa planète. La présence de sectes, de mafias, de drogue, ou encore de religion, toujours dans une ambiance sombre, ajoute du poids dans les scénarios où des anti-héros se retrouvent face à des sociétés secrètes, services gouvernementaux, ou encore syndicats du crime organisé.

Le genre Cyberpunk a constitué un véritable succès dès 1984 avec la sortie du roman « Neuromancien » de Willian Gibson, mettant en scène un pirate informatique travaillant pour le grand banditisme. Ce livre décrit un futur proche où l’argent règne en maître, et les progrès de la science, particulièrement en l’informatique, brouillent les frontières entre le réel et le virtuel, entre l’humain et la machine. D’autres ouvrages sont venus ensuite, à voir une liste exhaustive ICI.

Dans le cinéma, une vision Cyberpunk est adoptée dés le début des années 80 (jusqu’ aux années 2000) avec les films New York 1997 (1981), Blade Runner (1982), Total Recall (1990), Judge Dredd (1995), Strange Days (1995), le film d’animation Ghost in the Shell (1995) ou encore AI : intelligence artificielle (2003). Le débat fait rage entre les adeptes de science-fiction au sujet de la trilogie Matrix, qui la considèrent soit comme une continuité et une apogée de la culture Cyberpunk, soit comme n’appartenant aucunement à ce genre, mais s’en étant inspiré fortement, un débat qui concerne également des films comme Terminator ou Tron.

« Pour moi, il y a deux définitions du cyberpunk. La première serait littéraire et historique et la seconde entrerait plutôt dans une sorte de définition de la pop culture de la fin du XX° siècle. La définition littéraire et historique me semble aujourd’hui faire partie du passé, quant à la facette “pop culture” du cyberpunk, elle est au contraire encore tout à fait opérante dans notre société. Si le cyberpunk existe encore, c’est sous la forme d’un niveau bien particulier de la pop culture » confiait l’auteur de « Neuromancien » Willian Gibson au site Le Cafard Cosmique dans un récent entretien.

Enfin, le genre Cyberpunk est aussi présent dans les séries télévisées, la BD, les jeux vidéo, les jeux de société.

Sources : NooSFere Le cafard cosmiqueBabelio