in

Pendant les “vacances martiennes”, tous ces robots auront des devoirs à faire

Crédits : NASA/ JPL-Caltech

La NASA prévoit de suspendre la plupart des activités de ses missions martiennes dans quelques jours pour des raisons de sécurité liées à la position de la planète. Ces “vacances” devraient durer environ deux semaines. Toutefois, tous ces robots pourront effectuer quelques opérations “seuls” sur Mars en attendant le retour des communications avec les équipes au sol.

Conjonction solaire

Une conjonction solaire se produit lorsque le Soleil s’interpose entre deux objets célestes. Le 7 octobre prochain, et comme tous les deux ans environ, Mars se déplacera derrière notre étoile du point de vue de la Terre. L’atmosphère extérieure chaude du Soleil, située dans la ligne de mire, peut alors gravement perturber les communications interplanétaires. C’est la raison pour laquelle les véhicules spatiaux doivent impérativement cesser toute communication avec les équipes au sol au risque de corrompre la mission à cause d’instructions erronées.

La NASA dispose de plusieurs engins dans le système martien : trois orbiteurs, deux rovers, un atterrisseur et un hélicoptère. D’après l’agence américaine, ces missions cesseront d’envoyer des commandes et des images brutes entre le 2 et le 16 octobre. Notez que la prochaine conjonction solaire affectera évidemment les autres missions (Europe, Chine et Inde). En revanche, leur calendrier de “mise au repos” n’a pas été communiqué.

mars robots conjonction solaire
Les positions relatives de Mars, de la Terre et du soleil au cours de la conjonction solaire. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Des devoirs sur Mars en attendant les profs

Pour en revenir aux missions américaines, si elles cesseront donc de communiquer avec la Terre, la NASA a déclaré qu’elle chargerait toutefois ses différents robots de “devoirs” à effectuer par eux-mêmes en attendant “la rentrée”.

Le rover Perseverance effectuera par exemple des mesures météorologiques et des expériences radar, et écoutera les sons environnementaux avec son microphone. Les équipes au sol ont d’ores et déjà trouvé la meilleure “place de parking” pour effectuer ces opérations, “entre les dunes et un affleurement rocheux“, a tweeté le compte du rover. Ingenuity devrait quant à lui rester stationné à environ 175 m de Perseverance.

Le rover Curiosity effectuera lui aussi des mesures météorologiques. Il surveillera également les niveaux de radiations environnants et gardera un œil sur les démons de poussière. Présent sur Mars depuis 2012, Curiosity n’en est pas à sa première conjonction. Et jusqu’à présent, il n’a rencontré aucun problème majeur.

Stationnaire, l’atterrisseur InSight effectuera quant à lui une expérience passive. Son sismomètre sera en effet opérationnel pour continuer à capter les séismes de la planète rouge.

Les trois orbiteurs, Odyssey, Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) et Mars Atmosphere and Volatile Evolution Mission (MAVEN), continueront également à récolter des informations scientifiques. Ces données seront stockées et envoyées vers la Terre dès que l’alignement planétaire sera plus favorable. Dès lors, les ingénieurs téléchargeront ces informations pendant environ une semaine grâce au Deep Space Network, un énorme système d’antennes radio destiné aux missions dans l’espace lointain.