in

Confinement : près de 9 Français sur 10 ont souffert d’un mal de dos

Crédits : Angelo Esslinger - Pixabay

En plus d’avoir pris du poids et moins fait l’amour, les Français ont semble-t-il eu davantage mal au dos pendant le confinement. Zoom sur l’enquête menée par BVA et sur les solutions les plus naturelles pour améliorer sa posture.

Confinement et mal de dos : un duo explosif

BVA, une société spécialisée dans les sondages, a interrogé près d’un millier de Français, entre le 27 mai et le 1er juin. Les résultats parlent d’eux-mêmes : 89% des participants disent avoir souffert de maux de dos pendant le confinement. De plus, 32% affirment que ces douleurs les ont « souvent » gênés.

Par ailleurs, le confinement semble avoir amplifié les douleurs d’une partie de la population. En effet, 24% des gens qui souffraient déjà très souvent de douleurs dorsales, déclarent avoir eu encore plus mal ces derniers mois.

Parmi les catégories les plus touchées, on retrouve les cadres et les moins de 35 ans. Cela s’expliquerait par le fait qu’ils passent beaucoup de temps sur l’ordinateur. Malheureusement, face à notre petit écran, on a souvent tendance à adopter des positions néfastes pour notre dos. Il faut alors commencer par améliorer sa posture au travail.

Que faire en cas de douleurs dorsales ?

Pour commencer, il convient de consulter votre médecin généraliste. Il est habitué à ce genre de situation (le mal de dos est la maladie du siècle) et il sera capable de proposer une première prise en charge.

Cependant, si les douleurs sont réfractaires et vraiment gênantes, il vous réorientera peut-être vers un rhumatologue, un professionnel de santé spécialisé dans les maladies de l’appareil locomoteur (os, articulations, muscles, tendons, ligaments.) 

Après un examen physique, le professionnel de santé proposera un diagnostic, éventuellement des examens complémentaires afin de trouver l’origine du problème (radiographie, scanner, IRM, prise de sang…) et des solutions.

mal dos massage
Crédits : Angelo Esslinger – Pixabay

Les traitements des maux de dos chroniques

Chaque personne est différente et tout le monde n’a pas mal pour la même raison. Il convient donc de respecter les conseils de votre médecin, car ils sont adaptés à votre situation particulière. Selon les cas, il pourra recommander une ou plusieurs solution(s). S’il l’estime nécessaire, il peut proposer un traitement médical (ex : anti-inflammatoires stéroïdiens, autres antidouleurs, relaxants musculaires, corticoïdes). Mais les médicaments sont loin d’être une solution miracle, ce pourquoi il est préférable de les combiner avec d’autres méthodes pour obtenir un meilleur résultat.

Kinésithérapie, ostéopathie et chiropractie

Ces professions paramédicales sont de plus en plus sollicitées dans ce genre de situation car les séances sont également mieux remboursées qu’avant. Les séances chez le kinésithérapeute sont prises en charge à 60% par la Sécurité Sociale. Les séances d’ostéopathie et de chiropractie sont moins bien remboursées voire pas du tout mais elles peuvent s’avérer efficaces selon les cas.

Dans le cas des douleurs dorsales, les médecines alternatives sont aussi à explorer : acupuncture, acupression, hypnothérapie, kinésiologie, massothérapie

L’appareillage orthopédique

Dans certains cas de lombalgies (douleurs en bas du dos), on vous recommandera le port d’une ceinture lombaire, notamment lors des efforts ou pour travailler devant un écran. Elle peut soulager le patient et l’aider à reprendre une activité. Parfois, on conseille aussi des chaussures ou des semelles orthopédiques, car il y a des douleurs dorsales qui sont dues à des déséquilibres au niveau des pieds ou des jambes. Le matériel orthopédique prescrit par un médecin est remboursé à 60% par la Sécurité Sociale, la mutuelle peut compléter en cas de dépassement, avec un remboursement qui varie selon votre forfait.

Surveiller ses postures et adapter son environnement

D’autre part, il est essentiel de faire attention aux positions qu’on prend au quotidien, quand on est assis ou couché. En effet, nous passons près d’un tiers de notre vie dans les bras de Morphée, on a donc tout intérêt à le faire au fond d’un lit qui ne nuit pas à notre dos. Par conséquent, faites attention au choix de votre matelas et de votre oreiller.

Modifier son environnement peut également s’avérer judicieux. Certaines personnes sont spécialisées dans ce domaine : les ergothérapeutes. En ce qui concerne votre emploi, sachez que les entreprises collaborent avec des médecins du travail qui sont là pour vous aider à concilier contraintes professionnelles et problèmes de santé (ex : réaménagement du poste de travail ou des horaires, chaise de bureau confortable, poste de travail debout…)

Source : Doctissimo

Vous aimerez aussi :

Les comportements altruistes soulagent la douleur physique

Quand la réalité virtuelle permet de soulager les douleurs à l’hôpital

Quelles sont les douleurs que peut gérer l’hypnose ?