in

Japon : cette compagnie ferroviaire teste un robot humanoïde géant

Crédits : capture YouTube / The Japan Times

Une compagnie ferroviaire nippone a actuellement recours à un robot humanoïde géant afin d’effectuer des opérations de maintenance sur des lignes à haute tension. Selon la société, le robot permettrait de réduire les accidents du travail tout en réglant le problème de manque de personnel qualifié.

Un robot humanoïde de maintenance

Un robot humanoïde est un robot ayant une allure humaine. Il en existe déjà beaucoup et les recherches dans ce domaine se poursuivent activement. En 2021, Tesla avait par exemple présenté un robot humanoïde dont la mission est d’appuyer l’humain au travail, notamment pour les tâches les plus répétitives et dangereuses. Dans un tweet du 15 avril 2022, la compagnie ferroviaire japonaise West Japan Railway Co. (JR West) a quant à elle dévoilé son robot humanoïde géant.

Comme le montrent les images, le robot sert à effectuer des opérations de maintenance sur des lignes à haute tension. La machine se trouve elle-même au bout d’une grue hydraulique. Selon les responsables du projet, le robot peut atteindre sa cible à dix mètres de hauteur et soulever environ 40 kg à l’aide de ses pinces.

Casque VR et manettes haptiques

Alors que le spectre du remplacement de l’humain par les robots au travail hante de nombreuses personnes, la compagnie JR West se montre rassurante. Elle affirme en effet que l’objectif de l’utilisation de ce robot est d’économiser 30 % de main-d’œuvre, à l’heure où le personnel qualifié pour ce genre de tâches se fait de plus en plus rare. Il s’agit également de réduire les accidents du travail comme les chutes et les décharges.

La machine est toujours en cours de test. De plus, cette dernière ne peut fonctionner seule et nécessite donc la présence d’un personnel humain. Afin de contrôler le robot, l’opérateur prend place dans une cabine et s’équipe d’un casque de réalité virtuelle et de manettes haptiques pour voir avec les yeux du robot tout en guidant ses mouvements. Ainsi, l’opérateur ne court aucun danger, car il n’a pas besoin de sortir de sa cabine isolée pour effectuer des manipulations à plusieurs mètres de hauteur.

Personne ne sait s’il sera un jour question d’une version autonome, mais en tout cas, les responsables du projet évoquent une commercialisation à grande échelle dès 2024 si les tests actuels donnent satisfaction. À l’heure où au pays du soleil levant, les combats de robots géants sont très publicités, le robot de la JR West pourrait faire des émules.

Voici le robot de maintenance en images, dans un reportage du Japan Times :