in

Comment venir en aide à une personne qui traverse une période difficile ?

Crédits : free-photos/Pixabay

Comment venir en aide à une personne qui traverse une période difficile ? La psychologue clinicienne Kathryn Gordon donne quelques conseils.

L’humain est une espèce hautement sociale qui a évolué pour “vivre ensemble”. C’est pourquoi un faible degré de soutien entraîne inévitablement un plus grand risque de développer des troubles de santé. C’est également pourquoi nous nous sentons aussi mieux après avoir été accompagnés par des amis ou des parents suite à un épisode malheureux.

La compassion est ce sentiment qui tend à partager les maux et les souffrances d’autrui. Elle va au-delà de l’empathie, qui se caractérise par une capacité à ressentir ce que ressent l’autre. Avec la compassion, il y a une volonté de soulager l’autre. Ce faisant, on diminue alors sa souffrance, et on augmente en même temps son sentiment de bien-être. Le problème, c’est qu’on ne sait pas toujours comment faire.

C’est en tout cas le constat de la psychologue Kathryn Gordon, opérant dans le Dakota du Nord, aux États-Unis.

« En tant que clinicienne, explique-t-elle, je traite généralement avec des personnes qui ont vécu des expériences déchirantes qui peuvent les laisser se sentir profondément seules. (…) Une de mes priorités est alors de travailler avec les patients pour augmenter leurs sources de soutien social. Beaucoup ont en effet des proches désireux d’aider. Le problème est qu’ils ne savent peut-être pas comment s’y prendre ».

Avec toute son expérience, elle propose aujourd’hui dans le magazine Vox quelques conseils à celles et ceux qui aimeraient venir en aide à leurs proches en difficultés.

amis
Crédits : Free-Photos/Pixabay

Interroger les sentiments

Le simple fait de demander à une personne comment elle va suffit à lui montrer que vous vous souciez d’elle. « Ensuite, écoutez leur réponse sans porter de jugement, conseille-t-elle. Vous pouvez également poser des questions de suivi simples comme : “à quoi pensais-tu lorsque tu as traversé cette situation ?”. Ce type d’interrogation suggère que vous vous intéressez vraiment à leurs sentiments ».

Vous pouvez également exprimer votre gentillesse par une déclaration telle que : “je suis triste que tu souffres tellement en ce moment“.

Demandez-leur comment vous pouvez les soutenir

L’idée ne consiste pas à leur venir en aide comme vous l’entendez. Nous avons en effet généralement tendance à agir comme nous aimerions qu’on le fasse pour nous, mais tout le monde est différent. Vous ne savez donc pas ce qui est le mieux pour eux. « Reconnaissant cela, demandez leur simplement : “comment puis-je te soutenir ?”, ou “que puis-je faire pour aider ? ».

Vérifier les pulsions suicidaires

Certaines douleurs sont parfois tellement insupportables que des personnes développent des pensées suicidaires. Le but de cette manoeuvre est de trouver un moyen de stopper cette douleur immédiatement. « Si une personne que vous aimez traverse une période difficile, surtout si elle a eu des pensées suicidaires dans le passé, demandez-lui directement si elle songe à se faire du mal ou à se suicider ».

Selon la psychologue, en parlant ouvertement de suicide avec lesdites personnes, il est en effet très peu probable de leur nuire davantage. Au contraire, vous ouvrez le dialogue et permettez ainsi l’échange de ressentis et sentiments.

amis soutien
Crédits : pexels/Pixabay

Enfin, rassurer intelligemment

Un “tout ira bien” passe en effet généralement dans une oreille avant de ressortir par l’autre. Il n’est également pas utilise de minimiser les sentiments d’autrui avec un “ça pourrait être pire” très maladroit.

« Ce genre de déclaration amène souvent les gens à avoir honte d’exprimer leur douleur et les mettent rarement sur une meilleure voie, explique la médecin. Au lieu de cela, essayez de dire des choses comme : “il y a de l’aide disponible, nous la trouverons ensemble”, ou “je t’ai vu traverser des périodes difficiles dans le passé, je crois en toi ».

Bien évidemment, il n’y a pas de méthode miracle face à de telles situations. Mais le simple fait d’écouter et de considérer les sentiments d’autrui peut véritablement faire la différence.

Source

Articles liés :

L’ayahuasca, cette plante psychotrope qui pourrait soulager les dépressions sévères

La dépression à long terme altère le cerveau de façon permanente

Allez au cinéma et dans les musées (une fois par mois) pour vaincre la dépression