Comment SpaceX va détruire la Station spatiale internationale

Station Spatiale internationale ISS
Crédits : Dima_zel/iStock

La NASA a récemment jeté son dévolu sur SpaceX pour développer un véhicule de désorbitation destiné à mettre fin à la vie opérationnelle de la Station Spatiale internationale (ISS). Ce choix stratégique marque une étape cruciale alors que l’agence spatiale américaine se prépare à la transition vers des stations spatiales commerciales.

La NASA choisit SpaceX

SpaceX a été sélectionné après une demande initiale lancée en mars 2023, visant à trouver un partenaire capable de développer un véhicule spatial capable de déplacer les sections américaines de l’ISS hors d’orbite en toute sécurité. Le contrat, d’une valeur de 843 millions de dollars, vise à assurer une désorbitation contrôlée de la structure après 2030. Cela marquera ainsi la fin d’une ère de coopération internationale dans l’exploration spatiale.

D’ailleurs, plusieurs entreprises, dont Axiom Space, Blue Origin, Sierra Space, Boeing, Amazon, Voyager Space, Lockheed Martin et Northrop Grumman, sont déjà impliquées dans des projets de développement de structures privées.

Cette décision reflète la confiance de la NASA dans l’expertise de SpaceX en matière de transport spatial et de manœuvres orbitales complexes.

Un véhicule dédié

Un tel véhicule de désorbitation pourrait potentiellement être conçu avec plusieurs caractéristiques et fonctionnalités spécifiques adaptées à sa mission cruciale. Le véhicule serait probablement équipé de systèmes de propulsion avancés, utilisant probablement des moteurs à ergols liquides pour une précision maximale dans les ajustements orbitaux. Ces moteurs permettront au véhicule de manœuvrer avec précision pour désorbiter les sections de l’ISS de manière contrôlée.

Des systèmes de contrôle avancés, comme des systèmes de navigation autonomes et des capteurs, seront également intégrés pour surveiller en temps réel la position et l’orientation du véhicule par rapport à l’ISS.

Étant donné la complexité de la mission et les risques associés aux opérations spatiales, le véhicule sera également équipé de systèmes de sécurité robustes pour prévenir les collisions et minimiser les débris spatiaux potentiels.

Enfin, la conception du véhicule pourrait intégrer des matériaux légers et résistants, ainsi que des structures optimisées pour minimiser la masse tout en assurant la robustesse nécessaire pour les manœuvres orbitales et la rentrée dans l’atmosphère terrestre.

station spatiale internationale iss
L’ISS photographiée depuis un vaisseau spatial Soyouz après le 4 octobre 2018. Crédits : NASA

Comment se déroulera la procédure ?

Avant d’entreprendre la désorbitation proprement dite, une phase de préparation intensive sera bien sûr nécessaire. Les ingénieurs de SpaceX et de la NASA détermineront l’orbite finale désirée pour l’ISS. Cela impliquera de choisir une trajectoire qui permette une rentrée contrôlée dans l’atmosphère terrestre, généralement au-dessus de l’océan Pacifique pour minimiser les risques pour les populations et les biens.

Étant donné la nature internationale de l’ISS, une coordination étroite avec les partenaires de l’ISS, y compris la Roscosmos (l’agence spatiale russe) et d’autres partenaires internationaux, sera naturellement essentielle pour planifier la désorbitation de manière sûre et coordonnée.

Une fois les préparatifs achevés, la phase d’exécution de la désorbitation pourra débuter. Le véhicule de désorbitation SpaceX, attaché à une section spécifique de l’ISS, se libèrera avec une extrême précision pour éviter tout dommage aux structures restantes. Il utilisera ensuite ses moteurs pour commencer à réduire progressivement son altitude.

À mesure que la structure descendra dans l’atmosphère, les frottements avec l’air causeront une décélération progressive. Cette phase permettra la désintégration contrôlée des sections de l’ISS. Pendent ce temps, des capteurs à bord du véhicule de désorbitation surveilleraient en temps réel la trajectoire et la température pour garantir que la rentrée se déroule comme prévu.

Après cette désorbitation, SpaceX et la NASA procèderont à une évaluation approfondie pour vérifier que toutes les sections de l’ISS ont été désorbitées avec succès et que les débris ont été éliminés de manière sûre.