in ,

Comment se préparer à l’effondrement de la civilisation ?

Crédits : PxHere

Des chercheurs français à l’origine d’une discipline naissante – la collapsologie – pensent que l’effondrement de la civilisation est inévitable. Les experts estiment que les personnes qui s’entraideront s’en sortiront mieux que les autres.

L’étude de l’effondrement de la civilisation

Les chercheurs français Pablo Servigne et Raphaël Stevens sont à l’origine de la parution en 2015 de l’ouvrage Comment tout peut s’effondrer traitant de collapsologie. Il s’agit d’une discipline toute jeune incarnant l’étude de l’effondrement de la civilisation industrielle, et de ce qui pourrait succéder à cette dernière. En octobre 2018, ces mêmes chercheurs – interrogés par le magazine We Demain – ont publié un second ouvrage intitulé Une autre fin du monde est possible.

La collapsologie est donc très liée au concept d’effondrement, c’est-à-dire à partir du moment où les besoins de base tels que l’eau, l’alimentation, le logement, l’énergie, la mobilité ainsi que la sécurité ne sont plus assurés par des services encadrés par la loi. Différentes étapes d’effondrement sont d’ailleurs définies par Dmitry Orlov, un ingénieur de renom : financier, économique, politique, culturel et évidemment social.

Un effondrement imminent ?

Selon les experts, qui disent avoir « rassemblé un faisceau d’indices scientifiques très conséquent », l’effondrement pourrait avoir lieu entre 2020 et 2030. Destruction progressive des différentes formes de vie terrestre, dérèglement climatique, fragilité de l’économie et du système financier sont alors mis en avant.

Il se pourrait également que la trajectoire actuellement empruntée en termes de développement durable ne parvienne pas à inverser la tendance. Les auteurs estiment qu’il aurait fallu entamer une telle démarche dans les années 1970. Ainsi, si la transition vers des énergies renouvelables est positive, celle-ci ne pourra pas remplacer les énergies fossiles sans impacter lourdement le quotidien des Hommes. Par ailleurs, une quantité gigantesque d’énergie fossile et autres ressources est nécessaire au développement des techniques liées aux énergies renouvelables.

Un effet domino ?

Les chercheurs indiquent que le déclencheur d’un effondrement général pourrait être le pic pétrolier, un phénomène qui se produit lorsque la production baisse. Le système financier représenterait également un grand danger, surtout qu’aucune mesure de restructuration n’a été entamée après la crise de 2007-2008. Un autre type d’effondrement pourrait mettre le feu aux poudres, à savoir celui de la biodiversité ainsi que l’intensification des catastrophes climatiques.

Crédits : Pixabay

L’entraide pour survivre

Alors que certaines personnes se préparent déjà à la fin du monde à leur façon (comme les survivalistes), les chercheurs estiment qu’il est nécessaire de réduire les inégalités sociales dès maintenant et apprendre à s’entraider. Ceci pourrait être salvateur dans le cadre d’un effondrement généralisé. En revanche, il pourrait s’agir d’une simple utopie, dans la mesure où la société actuelle est synonyme de loi du plus fort et de compétition dès le plus jeune âge.

Source

Articles liés :

L’effondrement de notre civilisation, même la NASA y croit !

Effondrement des populations de morses et de caribous au Canada, déjà menacés de disparition

On connaît maintenant l’origine de l’effondrement des premiers vertébrés terrestres il y a 307 millions d’années