in

Comment se forment les volcans ?

Credits: Pixabay/ Skeeze

Lorsqu’ils sont actifs, les volcans terrestres peuvent se révéler être de véritables monstres. En revanche, la grande majorité de ces édifices se trouve sous la mer. Il est intéressant de comprendre comment les volcans se forment, quels sont leurs types ainsi que leur répartition dans le monde.

Pourquoi les volcans se forment-ils ?

Il y a quelques semaines, nous évoquions la découverte d’un volcan en formation près de l’archipel de Mayotte à 3 500 m de profondeur. Assister à la formation d’un volcan “en direct” est très rare. Mais si les scientifiques sont émerveillés, la population locale est plutôt inquiète. Il est vrai que les volcans sont une importante source de danger.

Ceux-ci se forment par la remontée et l’accumulation de magma au-dessus de la croûte terrestre, ou océanique dans le cas des volcans sous-marins. Or, ce magma (ou roche en fusion partielle) provient le plus souvent des profondeurs du manteau terrestre et forme un cône volcanique (ou caldeira).

Il existe deux grands types d’éruptions : effusives et explosives. Les premières sont relativement calmes mais produisent des coulées de lave abondantes. En revanche, les secondes sont bien plus spectaculaires et dangereuses – car imprévisibles. En effet, de fortes explosions provoquent de grandes quantités de cendres, notamment à l’origine de nuées ardentes et des panaches volcaniques.

Crédits : Wikipedia

Différentes zones de formation

Il existe trois types de zones où se forment les volcans : les zones de rift (plaques divergentes), les zones de subduction et les zones dites “étranges”. Au niveau des zones de rift, les plaques tectoniques s’éloignent les unes des autres. Ces zones se trouvent principalement au fond des océans et peuvent parfois former des îles.

En ce qui concerne les zones de subduction (voir schéma ci-après), les plaques sont convergentes alors qu’il existe différents types de failles et de mouvements. En général, le magma se forme souvent plus près de la surface, un phénomène issu de l’intense friction des plaques les unes contre les autres. Ainsi, la roche en fusion remonte sous l’effet de la pression et forme un volcan.

Crédits : Wikipedia

Si la plupart du temps, les volcans se forment à la jonction de deux plaques tectoniques, ce n’est pas le cas des zones “étranges”. Il s’agit de volcans isolés, des points chauds situés au milieu des plaques. Il faut savoir que la raison exacte de la formation de ces points chauds est encore mal expliquée et fait encore l’objet de recherches.

Répartition des volcans

Évoquons tout d’abord le fait que la plupart des volcans sont immergés. En effet, 90 % d’entre eux se trouvent sous l’eau ! Cela est d’ailleurs plutôt une bonne nouvelle étant donné que les volcans faisant le plus de dégâts sont les volcans situés en surface.

En ce qui concerne les volcans terrestres, 75 % d’entre eux se situent au niveau de la ceinture de feu du Pacifique. Il s’agit d’un alignement de volcans bordant l’océan Pacifique sur la majorité de son pourtour, c’est-à-dire sur une distance d’environ 40 000 km. Des pays comme l’Indonésie, les Philippines, le Japon, le Mexique ou encore le Chili sont exposés.

Crédits : Wikipedia

Enfin, les autres volcans terrestres se trouvent du côté de l’océan Atlantique au niveau des dorsales océaniques. Quelques pays d’Afrique de l’est, d’Amérique centrale ou d’Europe (Italie, Islande) sont donc régulièrement impactés.

Sources : Université d’Angers

Articles liés :

Volcan : un titan endormi en Russie pourrait bientôt se réveiller

L’éruption d’un supervolcan, une menace considérable pour la couche d’ozone

Et si l’IA pouvait prédire les éruptions volcaniques ?