in ,

Comment prévenir la perte auditive due aux écouteurs ?

Crédits : iStock / FlamingoImages

Les chiffres sont éloquents : un jeune sur deux écoute la musique avec le volume de ses écouteurs à un niveau nuisible pour son audition. L’OMS a tiré la sonnette d’alarme il y a plus de deux ans, alertant sur les effets néfastes des écouteurs sur la population. Quelles en seront les conséquences sur notre audition ? Comment prévenir la perte auditive due aux écouteurs ? Que faire en cas de perte auditive ? Voici les réponses à toutes vos questions.

Quelles conséquences ont les écouteurs sur l’audition ?

L’Organisation mondiale pour la Santé estime que plus d’un milliard de personnes, âgées de 12 à 35 ans, subiront une perte de l’audition en raison d’une exposition aux bruits forts des oreillettes.

Malheureusement, les pertes auditives dues aux écouteurs sont irréversibles, seuls les appareils auditifs permettent de « retrouver une capacité auditive ». Il n’existe aucun traitement pour restaurer l’audition lorsqu’elle est liée à une surdité de perception

Les spécialistes distinguent deux types de surdités :

La surdité de transmission qui atteint l’oreille externe et moyenne et empêche les sons d’être transmis vers l’oreille interne. Elle est la conséquence de bouchon de cérumen, d’otites à répétitions, etc. En général, la surdité de transmission se soigne : traitement médicamenteux, pose de diabolos, ablation des végétations… 

La surdité de perception quant à elle ne se soigne pas ! Elle est la conséquence de la maladie de Ménière, de la prise de médicaments dits ototoxiques, d’une infection virale et aussi d’un traumatisme sonore dû à une exposition aux bruits forts, comme l’écoute à plein volume de ses écouteurs. Elle est la conséquence de l’endommagement des cellules ciliées qui transmettent le son de l’oreille interne vers le cerveau, via le nerf auditif.

  • Une perte auditive lourde de répercussions

Si les écouteurs ont une conséquence irrémédiable sur les capacités auditives, sachez que ne plus entendre entraîne de graves séquelles sur l’état physique et psychologique des personnes atteintes de surdité. 

L’enfant et le jeune adulte subissent une perte de confiance en soi. Ils ont des difficultés à apprendre et à se concentrer. Ils finissent par s’isoler des autres et apparaissent alors de graves troubles dépressifs.

C’est pour cela, qu’au moindre doute sur vos facultés auditives ou sur celles de votre entourage, il est important de consulter très rapidement un médecin ORL ou un audioprothésiste

écouter musique casque études
Crédits : iStock / Prostock-Studio

Comment bien utiliser ses écouteurs pour protéger son audition ?

Pour ne pas subir de baisse auditive, la seule solution est la prévention

De plus en plus d’enfants utilisent des écouteurs ou un casque audio pour suivre une vidéo, écouter de la musique ou jouer à des jeux, et ce de plus en plus tôt. Il n’est pas rare de voir un bambin d’à peine 3 ans, casque sur les oreilles, à regarder une vidéo sur la tablette ou le smartphone de ses parents ! 

Bien utiliser ses écouteurs commence évidemment par baisser le son. Au-delà de 85 décibels, les lésions sur l’oreille interne sont inéluctables si l’exposition au bruit est prolongée. À partir de 110 décibels, les dégâts sur l’audition sont très rapides. Sachez que les écouteurs intra-auriculaires à plein volume atteignent facilement les 100 décibels !

Que faire ? 

  • Vous pouvez faire prendre conscience à votre enfant des dangers qu’il encourt à écouter sa musique trop fortement.
  • L’inciter à écouter sa musique sans écouteurs et sans casques.
  • Il est recommandé de privilégier le casque audio aux oreillettes qui sont trop proches des tympans, vous pouvez également investir dans un casque bridé aux 85 décibels recommandés.

Le meilleur moyen pour savoir si le volume des écouteurs est trop fort est tout simple : si vous commencez à entendre des sifflements dans vos oreilles ou à subir des vertiges, il est temps de baisser le son !

Écouter en toute sécurité son programme ou son chanteur préféré ne s’arrête pas à baisser le son de ses écouteurs, mais aussi à contrôler la durée de l’écoute. Pour une écoute à 85 décibels, il est préférable de ne pas dépasser les huit heures par jour et ce temps est divisé par deux à chaque fois que le volume est augmenté de trois décibels. À 88 décibels, la durée maximum descend à 4 heures. Quoi qu’il en soit, ne vous endormez jamais avec vos écouteurs !

Comment repérer la perte auditive ? Que faire ?

La perte auditive se traduit par des signes bien distincts :

  • Vous avez besoin d’augmenter le volume de vos écouteurs.
  • Vous devez faire répéter votre interlocuteur.
  • Certains bruits comme la sonnerie de votre téléphone ne sont plus audibles.
  • Des vertiges et des acouphènes apparaissent.

Si vous présentez le moindre de ces signes, il est temps de consulter un ORL ou de vous rendre dans un centre auditif.

Vous passerez alors un test auditif afin de faire un bilan de vos facultés auditives. Si le spécialiste constate une perte effective de votre audition, l’ORL vous prescrira alors un appareil auditif. Celui-ci vous permettra de retrouver une audition normale, tout en remplaçant vos oreillettes. Sachez qu’aujourd’hui les aides auditives sont si perfectionnées qu’elles peuvent se coupler à votre smartphone et diffuser le son directement dans vos oreilles et surtout sans aucun risque !