in

Comment les exercices de respiration permettent-ils de gérer le stress ?

Crédits : iStock / Milena Shehovtsova

Le stress fait partie de nos vies : tout le monde peut y être confronté à un moment ou à un autre. En témoigne l’offre impressionnante de médicaments et compléments alimentaires qui visent à en réduire les symptômes. En parallèle, les exercices de respiration constituent un bon moyen de gérer des épisodes d’anxiété. 

Stress : pourquoi a-t-on plus de mal à respirer ?

La gêne respiratoire est symptomatique d’un état de stress, et peut être plus ou moins prononcée selon le degré d’angoisse. Mais pourquoi ? L’explication est plutôt simple, et part d’un constat basique : notre corps est programmé pour survivre. Et dès qu’il éprouve du stress, il réagit de manière instinctive et se tend, les muscles chargés de la respiration n’y échappant pas.

Le souci est que ces symptômes se manifestent parfois lorsqu’en apparence “tout va bien”. Outre le souffle court, le stress se manifeste aussi par d’autres signes : gorge serrée, boule au plexus solaire, état de fatigue générale, tensions musculaires, etc. De quoi expliquer ce désagréable sentiment de perte de contrôle.

Mais, loin de céder à la fatalité, il est possible de travailler sur les causes des angoisses par exemple avec un travail psychologique guidé par un·e professionnel·le. Plus souvent, un travail sur le corps pour en calmer les symptômes sert à reprendre le contrôle de sa respiration, quand bien même on peut croire qu’il nous lâche.

méditation relaxation respiration
Crédits : iStock / Daisy-Daisy

L’importance des exercices de respiration

La plupart des exercices qui visent à réduire ces signes et gérer l’anxiété ont pour objectif de revenir au corps. Ils détendent les muscles et font en sorte de marquer une pause pour reprendre son souffle de manière consciente.

Parmi ces activités qui apprennent à “mieux respirer”, on peut donc recenser la sophrologie, les exercices de cohérence cardiaque, la méditation, des activités plus physiques telles que le yoga ou encore la respiration diaphragmatique.

La respiration diaphragmatique

Cette dernière consiste à concentrer la respiration au niveau du ventre. Il faut alors faire en sorte que celui-ci se gonfle à l’inspiration et se creuse à l’expiration tout en se détendant au maximum. L’exercice est plus efficace en respirant par le nez, le plus lentement possible. Mais quelle est son efficacité ?

Cet exercice peut se faire au quotidien à raison d’une dizaine de minutes de pratique par jour. Les recherches concernant la respiration diaphragmatique montrent qu’elle permet de réduire les tensions au niveau du ventre, l’hyperventilation et la pression sanguine. Elle aide aussi à mieux gérer les signes de la dépression, du syndrome du côlon irritable ou les problèmes de sommeil.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :

Comment le stress pendant la grossesse affecte-t-il le développement du bébé ?

Une chose toute simple à faire lorsque vous êtes complètement stressé·e

Des chercheurs ont créé la musique parfaite pour relaxer les chats stressés