in

Comment la langue de son chien a entraîné l’amputation d’un homme

Crédits : Pixabay / jackmac34

Un homme de 48 ans originaire du Wisconsin (États-Unis) a récemment contracté une infection sanguine rare qui a conduit à l’amputation de ses jambes et de certaines parties de ses bras. Et la source la plus probable de l’infection… serait son propre chien.

Greg Manteufel s’est récemment rendu à l’hôpital pensant avoir la grippe (fièvre et vomissements), rapporte le journal Fox 6 Now. Le lendemain matin, il délirait et sa température avait fortement augmenté. En l’espace d’une semaine, les médecins ont dû lui amputer les deux jambes et, plus tard, des parties de ses mains et de ses avant-bras. Une infection rare avait en effet provoqué une chute drastique de la pression artérielle du pauvre homme, réduisant considérablement le flux sanguin dans ses membres et entraînant la mort des tissus. Des tests sanguins ont révélé que l’infection avait été causée par une bactérie appelée Capnocytophaga canimorsus.

Ces bactéries se trouvent dans la gueule des chats et des chiens, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Jusqu’à 74 % des chiens et 57 % des chats seraient porteurs de la bactérie, mais celle-ci est généralement sans danger pour les animaux. Chez les humains, cependant, ces bactéries peuvent dans de très rares cas se propager par des morsures, des égratignures ou un contact fréquent avec les chats et les chiens. Ici, la salive du chien s’est infiltrée dans sa circulation sanguine. Les personnes les plus à risque de cette infection sont celles dont le système immunitaire est affaibli.

Si une personne est infectée par Capnocytophaga, les bactéries peuvent se propager dans la circulation sanguine et provoquer des complications dans diverses parties du corps – y compris une infection sanguine connue sous le nom de septicémie. Celle-ci se produit lorsque le système immunitaire répond massivement à une infection, déclenchant une inflammation globale du corps et, potentiellement, une défaillance de certains organes.

La plupart des personnes qui contractent la bactérie commencent à présenter des symptômes dans les trois à cinq jours suivant l’infection, mais ces signes peuvent aussi survenir entre un et 14 jours après l’infection, selon les CDC. Les symptômes comprennent des cloques, des rougeurs, du pus ou de la douleur autour de l’endroit de la morsure (dans ce cas précis), de la fièvre, de la diarrhée, des maux de tête, des vomissements et des douleurs musculaires ou articulaires. Comme dans le cas de cet homme, l’infection peut parfois conduire à la gangrène, ou la mort des tissus. Il est alors vital d’amputer les parties concernées pour sauver le reste du corps.

Source

Articles liés : 

Les chiens de Tchernobyl sont mis à l’adoption

Comment les chiens perçoivent-ils le temps qui passe ?

14 aliments interdits pour les chats et les chiens