in

Comment Google veut aider les personnes dépendantes aux opioïdes

Crédits : Pixabay

Le géant américain a déclaré vouloir venir en aide aux millions de personnes dépendantes aux opioïdes vivant aux États-Unis. Il est question de mettre à la disposition des toxicomanes un dispositif permettant de trouver des informations ainsi que de l’aide.

Les toxicomanes utilisent Google

Dans un billet de blog publié le 12 septembre 2019, Google a évoqué vouloir soutenir les toxicomanes. Aux États-Unis, il y aurait 21 millions d’accros aux opioïdes, une famille de psychotropes de synthèse dont font partie l’héroïne et le Fentanyl. Or, 1 adulte sur 14 serait actuellement en convalescence et plusieurs milliers de ces toxicomanes décèdent chaque année.

Conscient que de nombreuses personnes utilisent son moteur de recherche afin de trouver des informations, Google a décidé d’agir. En effet, le géant a dressé un top 5 des questions concernant l’addiction et a également noté un intérêt sur certains points. Le fait est que les personnes dépendantes utilisent Google pour se renseigner sur ce qu’est précisément une addiction. Par ailleurs, les requêtes concernent souvent les moyens de traiter l’addiction, les cures de désintoxication près des chez eux ou tout simplement la possibilité de trouver de l’aide.

Crédits : Google

Diverses actions

À été récemment lancé Recovery Maps Locator, un nouvel outil qui pourrait être très utile aux personnes dépendantes. Elles pourront alors trouver de nombreuses informations liées à la prévention, mais également au fait de trouver de l’aide. En effet, Google a répertorié 33 000 lieux destinés à l’accueil des toxicomanes afin de leur apporter un soutien psychologique. Par ailleurs, Google a déclaré avoir l’intention d’organiser 80 000 réunions aux quatre coins des États-Unis. L’objectif est ici de donner des pistes de soutien au sein des familles, mais également en milieu scolaire.

Recovery Maps Locator, un outil permettant aux toxicomanes de trouver de l’aide
Crédits : Google

Grâce à un autre outil baptisé Naloxone Locator Tool, Google a référencé toutes les pharmacies dans lesquelles les toxicomanes peuvent acheter des médicaments sans ordonnance. Ces établissements se comptant au nombre de 20 000 permettent entre autres de trouver de la naloxone, une sorte d’antidote aux overdoses d’opiacés.

Enfin, le géant a également inauguré un centre de traitement des opioïdes dans l’État de l’Ohio en février 2019. L’objectif est de suivre le comportement des patients et d’aider ces personnes à se défaire durablement de leur addiction aux opioïdes.

Articles liés :

Contre les overdoses, ce bracelet connecté pourrait sauver des vies !

Un produit aussi puissant que la morphine, mais sans dépendance ?

Ces « drogues » de tous les jours causent plus de tort que les substances illégales

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.