in ,

Comment expliquer l’actuelle chute des prix du lithium ?

Lithium
Crédits : jroballo / iStock

Depuis le début de l’année 2023, le prix du lithium est en chute. Cette baisse est même encore plus prononcée depuis quelques semaines. Durant les deux prochaines années, le cours de ce métal devrait par ailleurs continuer de baisser. Mais comment expliquer ce phénomène ?

Les prix du lithium, en forte baisse

Le lithium est un métal alcalin aujourd’hui indispensable pour différents types d’industries. Comme l’indique une infographie récente, le trio de tête des plus gros producteurs mondiaux se compose de l’Australie, le Chili et la Chine. Présent abondamment sur Terre, ce métal est parfois considéré comme étant insuffisant en termes de quantité. En 2022, le PDG de la société minière Piedmont Lithium affirmait même que le monde ne disposait pas de suffisamment de lithium pour répondre à une demande croissante, notamment en raison de l’essor du marché des véhicules électriques.

Pourtant, les prix du lithium sont en chute libre, comme l’expliquent le média financier Bloomberg, le site de services financiers australien Share Cafe ou encore l’agence d’information sur les prix des produits de base Fastmarkets. En Chine, les prix du carbonate de lithium (une forme semi-finie de cette matière) ont baissé de 2,3 % ce 23 novembre 2023 et de 20 % tout au long du mois. Or, cette baisse importante confirme la tendance du début d’année.

Citons également les prévisions de chute sur les deux prochaines années des prix au comptant moyen du spodumène (voir image ci-après), un minéral contenant du lithium généralement extrait en Australie. Actuellement, la tonne est à 4 190 dollars et devrait avoisiner les 2 100 dollars en 2025. Mais comment expliquer ce phénomène ?

spodumène lithium
Le spodumène, plus important minéral de lithium miné de façon commerciale dans le monde.
Crédits : Didier Descouens / Wikipedia

Une offre beaucoup plus grande que la demande

Une des raisons principales de la baisse des prix n’est autre que l’importance beaucoup plus grande de l’offre par rapport à une demande en baisse. Il s’avère que de nombreuses sociétés consommatrices de carbonate de lithium ont minimisé leurs achats au comptant dans le but d’éviter les stocks excédentaires. Le marché mondial semble impacté dans son ensemble, notamment en Europe où certains acheteurs proposent d’acheter à des prix plus bas, car ils sont conscients de la dynamique actuelle. Une des autres raisons qu’il est possible de citer est la surproduction des batteries électriques en Chine. Or, cette production chinoise aurait récemment dépassé à elle seule la demande mondiale.

La baisse de la demande en lithium peut ici s’expliquer par l’amplification des incertitudes liées aux véhicules électriques. Symbole de la transition énergétique mondiale, ce type de véhicule ne répond pas aux attentes des sociétés et des investisseurs. En somme, ces voitures ne rapporteraient pas assez d’argent, et ce, malgré des ventes en augmentation. Enfin, la situation ne devrait pas s’arranger en 2024, car les capacités de production du lithium devraient encore augmenter, si bien que les prix chuteront inlassablement.