in

Comment les chats se faufilent-ils dans de si petits espaces ?

chats
Crédits : Chikilino/Pixabay

Les chats sont des créatures dotées d’une vue, d’une ouïe et d’un sens de l’équilibre incroyables. Un autre de leurs traits les plus fascinants est de pouvoir se contorsionner de manière impressionnante dans le but de se faufiler à travers de petits espaces. Comment expliquer de tels exploits ?

Les chats font preuve d’une incroyable souplesse si besoin, au point que certains se sont même demandé si ces félins étaient « liquides ». Marc-Antoine Fardin, physicien à l’Université Paris Diderot, a en effet examiné cette question dans une étude en 2014 pour laquelle il a remporté un prix Ig Nobel. Les prix sont décernés chaque année par Improbable Research, une organisation consacrée à la science et à l’humour. Le but est de mettre en avant des études qui font d’abord rire, puis réfléchir.

Un liquide est traditionnellement défini comme un matériau qui adapte sa forme pour s’adapter à un récipient. Sous certaines conditions, le chercheur avait conclu les chats semblent correspondre à cette définition. Cela étant dit, la véritable clé permettant aux chats de se faufiler dans de petits espaces est leur ceinture scapulaire.

Un véritable avantage

Chez les humains, la ceinture scapulaire est composée des omoplates et des clavicules. Reliées entre elles, elles permettent un soutien rigide aux muscles des bras. Chez les chats, les omoplates ne sont en revanche attachées au reste du corps que par les muscles, et non par les os. Il en va de même pour les clavicules. De plus, les clavicules félines sont beaucoup plus petites par rapport au reste du corps du chat que les clavicules humaines ne le sont par rapport au reste de leur corps.

Ces caractéristiques anatomiques aident les chats à se faufiler à travers les ouvertures étroites. Il s’agit d’un avantage évolutif. Pouvoir s’intégrer dans de petits espaces permet en effet aux félins de chasser de petites proies telles que des souris, mais aussi de se cacher et d’échapper à des prédateurs potentiels. Les chats se cachent également dans de petits espaces apparemment inaccessibles lorsqu’ils se sentent stressés ou effrayés, car cela les aide à se sentir plus en sécurité. C’est pourquoi il est préférable d’éviter de les déranger (sauf si vous craignez qu’ils ne soient blessés ou malades).

chats
Crédits : Chikilino/Pixabay

L’importance des moustaches

Naturellement, les chats ne peuvent pas pour autant se faufiler n’importe où. Pour évaluer la situation, ils utilisent leur moustache, dont les poils sont deux fois plus épais que les « poils de Garde » des chats (les poils les plus longs et les plus grossiers de la fourrure). Ils s’enfoncent également plus profondément dans la peau.

La base de chacun de ces poils de moustache est remplie de terminaisons nerveuses. Ces dernières fournissent aux chats un système de navigation très sensible qui transmet une grande quantité d’informations sur leur environnement. Cela inclut de juger de la taille des petits espaces avant d’essayer de se faufiler.