in

Comment cet ingénieur controversé tente-t-il d’aider l’armée des États-Unis ?

Crédits : DigiFX / Pixabay

Aux États-Unis, l’ingénieur et inventeur Salvatore Pais est très contesté par ses pairs. En effet sur le papier, ses travaux relèvent davantage de la science-fiction. Malgré le scepticisme d’autres acteurs scientifiques, l’armée des États-Unis a étudié très sérieusement ses propositions.

Une théorie : l’effet Pais

Des inventions jugées farfelues par d’autres scientifiques, voici ce que propose l’ingénieur et inventeur Salvatore Pais. L’intéressé collabore avec l’US Air Force et l’US Navy en leur soumettant des idées. Citons par exemple un «avion hybride aérospatial sous-marin » ou encore une «arme de modification de l’espace-temps ». À première vue, ces inventions semblent tout droit sorties d’un roman ou un film de science-fiction. Néanmoins, le Pentagone a bel et bien déposé des brevets en lien avec les idées de l’ingénieur.

Plusieurs physiciens et autres chercheurs sceptiques ont été interrogés dans un article de The Drive publié le 26 janvier 2021. Selon eux, la plupart des inventions en question reposent sur un phénomène physique théorique : l’effet Pais. Or, celui-ci est issu d’un mouvement de matière chargée d’électricité produite par des rotations ou vibrations accélérées puis décélérées. Seulement voilà, Salvatore Pais est le seul à intégrer cette théorie dans ses recherches. Or, les physiciens invités à s’exprimer à son sujet jugent cette dernière fantaisiste, et ce malgré l’intérêt que lui porte l’armée étasunienne.

« Imaginez les sous-marins, avions et véhicules de notre marine propulsés par l’énergie d’une fusion virtuellement illimitée. Imaginez la puissance du Soleil contenue dans un espace relativement petit » peut-on lire dans un document officiel (PDF en anglais/9 pages) concernant un prototype de générateur. Selon Salvatore Pais, ce type de générateur pourrait conduire à la fabrication d’une «arme de modification de l’espace-temps qui ferait passer la bombe H pour un pétard ». Charmant.

générateur Pais
Crédits : US Department of Navy / Salvatore Pais

Une certaine crédibilité accordée par l’armée

Pour The Drive, l’armée étasunienne dépose des brevets, mais n’espère pas vraiment appliquer les innovations et inventions qui y sont décrites. Il s’agit peut-être d’un moyen de brouiller les pistes concernant ses recherches scientifiques réelles. Rien n’est certain à ce sujet, mais il se pourrait également que les expériences sur ces engins et véhicules de science-fiction aient pour but d’expliquer les phénomènes inexpliqués observés par l’armée, par exemple les ovnis.

Nous parlons d’expérience car justement, les théories de Salvatore Pais ont dépassé les dépôts de brevet. Entre 2018 et 2019, une dizaine de techniciens ont travaillé sur le prototype générateur décrit plus haut. Ces derniers ont passé environ 1 600 heures sur le sujet, et ce pour un budget de plus de 450 000 dollars. Il s’agit d’une goutte d’eau dans le budget de l’armée, mais tout de même, celle-ci accorde à l’ingénieur une certaine crédibilité.