in

Comme vous, ce dinosaure a marché à quatre pattes avant de se mettre debout

Crédits : Otero et al., Scientific Reports, 2019

Une équipe de paléontologues annonce avoir identifié un dinosaure se déplaçant à quatre pattes lorsqu’il était bébé, avant d’évoluer sur deux pattes à l’âge adulte. Une caractéristique incroyablement rare dans le monde animal.

Avant de vous mettre debout, vous avez rampé, puis vous exploriez le monde à quatre pattes. Nous pourrions penser qu’il s’agit d’un trait commun à toutes les espèces. Le fait est que non. Aujourd’hui seuls nous, humains, expérimentons une telle transition dans notre mode de déplacement. Mais cela ne veut pas dire que d’autres n’ont pas essayé. Une équipe de chercheurs suggère que c’était notamment le cas d’une espèce de sauropode, évoluant à la fin du Trias.  Les détails de l’étude sont publiés dans Scientific Reports.

« Les humains sont probablement les seuls animaux qui, de nos jours, ont cessé de se déplacer à quatre pattes au cours de leur vie, explique Andrew Cuff, du Royal Veterinary College de Hertfordshire (Royaume-Uni). Trouver un autre exemple, en particulier dans un groupe éteint et très différent comme les dinosaures, est excitant ».

Un centre de gravité se déplaçant vers l’arrière

Le dinosaure en question est un sauropode herbivore nommé Mussaurus patagonicus. Il évoluait dans l’actuelle Argentine, il y a environ 200 millions d’années. En s’appuyant sur des ossements fossiles, les chercheurs ont réussi à reconstituer, en trois dimensions, les trois étapes clés de la vie du dinosaure : bébé, à un an, puis adulte. Au cours de leurs analyses, les paléontologues se sont alors aperçus que plus l’animal grandissait, plus son centre de gravité se déplaçait vers la région pelvienne.

Lorsque Mussaurus patagonicus n’était qu’un nouveau-né (60 grammes à la naissance), les données suggèrent en effet que son centre de gravité – qui détermine son mode de déplacement – se situait au milieu du dos. Au cours des premiers mois de sa vie, l’animal se déplaçait donc à quatre pattes. Puis, à mesure qu’il grossissait, sa queue grandissait également. Son centre de gravité devait donc se déplacer vers l’arrière.

À l’âge adulte, M. patagonicus mesurait environ six mètres de long pour environ une tonne. Son centre de gravité se situait alors au niveau des hanches, juste au-dessus des pattes postérieures, lui permettant alors de se tenir debout.

dinosaure
Un fossile de Mussaurus patagonicus. Crédits : Eva K./CC BY -NC-ND 3.0

«Un tel changement de posture après la croissance est incroyablement rare», note Andrew Cuff. Une étude précédente a montré qu’un dinosaure encore plus ancien, Massospondylus, serait également passé par la même transition. Reste à voir si d’autres espèces de dinosaures étaient également concernées. Ces études restent néanmoins difficiles en raison du manque de fossiles témoignant des différentes étapes de la vie d’une espèce.

Source

Articles liés :

Ce dinosaure de 24 tonnes marchait avec des “talons hauts”

Découverte d’empreintes de peau laissées par un petit dinosaure

Découverte d’un “cimetière” de dinosaures vieux de 220 millions d’années