in

Combien d’organes y a-t-il dans le corps humain ?

Crédits : www_slon_pics/Pixabay

Si certains de nos organes sont indispensables au fonctionnement de notre corps, d’autres peuvent être retirés sans que cela ait de graves conséquences. Mais combien en a-t-on, précisément ?

Faire une liste des organes du corps humain est un peu compliqué. Non pas parce que certains composants nous échappent, mais parce que tout le monde n’est pas forcément en accord avec la définition précise d’un organe. Pour la grande majorité, il s’agit néanmoins d’un ensemble de tissus concourant à la réalisation d’une fonction physiologique. En adoptant cette définition, nous avons longtemps pensé que le corps humain comptait 78 organes (hommes et femmes confondus). Notez que dans cette liste, les os et les dents ne sont comptés qu’une seule fois.

Sur cet échantillon, seuls cinq organes – le cerveau, le coeur, le foie, au moins un rein et au moins un poumon sont absolument essentiels à la vie. Le cerveau régule les fonctions motrices et cognitives, tandis que le coeur assure la circulation sanguine. En même temps, le foie purifie le sang et stocke les nutriments, les poumons permettent la respiration, et les reins la filtration du sang et l’évacuation via l’urine des déchets du corps. La perte de la fonction totale de l’un de ces organes vitaux entraîne donc la mort.

À l’inverse, le corps humain peut survivre sans beaucoup d’autres organes, ou en remplaçant un organe qui ne fonctionne pas par un dispositif médical.

La liste se rallonge

Ceci dit, cette liste “officielle” de 78 organes a récemment été revue à la hausse. En 2017, une étude publiée par des chercheurs de l’University Hospital Limerick suggérait de considérer le mésentère comme le 79e organe du corps humain.

Le mésentère, concrètement, est une cloison à deux feuillets tissulaires tapissant le péritoine et permettant notamment la fixation de l’intestin grêle à la paroi postérieure de la cavité abdominale. Entre ces deux feuillets se trouvent des nerfs et vaisseaux irriguant l’intestin grêle. Le mésentère avait depuis toujours été considéré comme une structure fragmentée composée de plusieurs parties distinctes. Or, d’après ces nouvelles recherches, il s’agirait en réalité d’une structure continue. Ainsi, le mésentère serait bel et bien un organe.

Plus récemment mars 2018, les chercheurs ont affirmé avoir identifié le 80e organe du corps humain. Il s’agirait de l’interstitium, constitué de l’ensemble du fluide interstitiel situé entre les tissus.

organes
Depuis 2017, le mésentère est considéré comme le 79e organe du corps humain. Crédits : Constantine Amar

Des milliards “d’organes” individuels

Ceci dit, en histologie (étude des tissus biologiques), la vision de ce qu’est un organe pourrait également être différente. Lisa MJ Lee, qui exerce cette discipline à l’Université du Colorado, considère par exemple chaque os comme un organe, et les 206 os ensemble comme un “système d’organes”. Si l’on part de ce principe, en prenant en compte ce qui a été dit précédemment, nous pourrions alors compter 285 organes. Ajoutez ensuite les dents, qui n’étaient jusqu’à présent comptées que pour un seul organe, et vous obtenez une liste encore plus longue.

Ce jeu est évidemment sans fin. Les ligaments et les tendons pourraient, par exemple, augmenter considérablement le nombre total d’organes si tous étaient comptés individuellement. La liste initiale des 78 ne compte également les nerfs qu’une seule fois…. Mais il y en a des milliards.

Au final, peu importe le nombre. Comme le souligne Lisa MJ Lee à ses élèves, le mieux est encore d’accepter ce type d’ambiguïté, et de prendre soin de l’ensemble de notre corps.