in

Combien de temps le coronavirus Covid-19 peut-il survivre sur différentes surfaces ?

Des particules libres du virus 2019-nCoV imagées ici en coloration négative. Crédits : Zhu, and al. NEJM, janvier 2020

Les chercheurs travaillant sur le coronavirus chinois en savent évidemment beaucoup à son sujet. Toutefois, le temps de survie de ce dernier sur différentes surfaces n’était pas encore défini. En l’absence de données sur ce nouveau coronavirus, des scientifiques allemands ont effectué des comparaisons avec les deux autres coronavirus connus pouvant impacter l’Homme, à savoir le SRAS et le MERS.

Le Covid-19 comparé à ses semblables

Ce 12 février 2020, le dernier bilan de l’épidémie fait état de 44 794 cas confirmés pour 1 112 décès. Depuis plusieurs semaines, les experts savent que le coronavirus Covid-19 (anciennement 2019-nCoV) est transmissible entre humains et que la période d’incubation est généralement de 2 à 10 jours. Quant au mode de transmission sous forme de gouttelettes, il peut s’agir de postillons provenant d’une personne infectée mais également d’un contact avec des surfaces ou objets contaminés.

Des chercheurs de l’Université de la Ruhr (Allemagne) sont à l’origine d’une publication très intéressante dans le Journal of Hospital Infection du 6 février 2020. Il s’agit d’une liste complète des données connues sur la persistance – et la résistance aux désinfectants – de nombreux virus sur différents types de surfaces inanimées. La liste concerne les coronavirus SARS et MERS mais également le coronavirus canin entérique (CCV) ou encore le virus de la gastro-entérite (TGEV).

Les chercheurs ne disposaient pas de données portant sur le nouveau coronavirus, tout simplement parce qu’il n’existe pour l’heure aucune mesure. Ainsi, les conclusions de la dite publication résultent principalement d’une comparaison avec les coronavirus SARS et MERS. Leur persistance sur de nombreuses surfaces a été évaluée (papier, verre, plastique etc.). Or, les deux sont très similaires. Les chercheurs ont donc estimé que le coronavirus Covid-19 ne pouvait pas être si différent.

Une persistance jusqu’à 9 jours

Selon les résultats, le nouveau coronavirus devrait, comme ses semblables, persister en moyenne entre 4 et 5 jours. Par ailleurs, la résistance diminue de manière importante à des températures dépassant les 30 °C. Au contraire, des températures plus basses favorisent sa persistance qui peut aller jusqu’à neuf jours. Il s’agit toutefois d’une persistance jugée faible par rapport à d’autres virus qui peuvent tenir plus de deux mois.

Nous avons tendance à parfois l’oublier mais il n’existe encore aucun traitement adapté au coronavirus. Ainsi, la seule solution semble l’empêcher de se répandre en entrant en contact avec l’organisme. Dans un hôpital, celui-ci peut persister sur les poignées de porte, les tables de chevet ou encore les boutons d’appel. En clair, c’est le cas de tout objet situé à proximité des patients.

chambre hopital
Crédits : Tangopaso / Wikipédia

Enfin, des données concernant les types d’agents biocides (désinfectants) ont été publiées. Selon les résultats, des agents à base d’éthanol, d’hypochlorite de sodium ou encore de peroxyde d’hydrogène semblent être les plus performants. Ceux-ci peuvent réduire le nombre de particules pathogènes à seulement 100 sur une surface donnée (au lieu d’un million).

Source

Articles liés :

Coronavirus : la gestion de l’épidémie met en colère les chinois

Wuhan : une augmentation du taux de soufre à l’origine d’une rumeur de crémations massives liées au coronavirus

CARTE : suivez la propagation mondiale du coronavirus en temps réel