in

Combien de temps dure une année galactique ?

Crédits : TheDigitalArtist/pixabay

À notre niveau, le Soleil met entre 225 et 250 millions d’années terrestres à faire un tour complet de notre galaxie. Si nous devions mesurer le temps avec cette horloge galactique, la Terre aurait donc environ seize ans, le soleil se serait formé il y a environ vingt ans et l’univers… il y a environ soixante ans.

Le voyage de notre système autour de la galaxie ressemble à l’orbite terrestre autour du soleil. Toutefois, plutôt que de tourner autour d’une étoile, celui-ci fait le tour de Sagittarius A*, le trou noir supermassif posté au centre de la Voie lactée. Pour rappel, cet ogre cosmique est aussi lourd que quatre millions de soleils. Autour, notre étoile se déplace à une vitesse environ 230 kilomètres par seconde, complétant un tour de la galaxie en 225 millions d’années environ.

Si l’on prend en compte notre position actuelle dans la Voie lactée, cela signifie que la dernière fois où notre planète s’est retrouvée à cet emplacement, les dinosaures allaient tout juste commencer à émerger.

Si l’on considère ensuite notre galaxie comme une horloge et que notre position actuelle est à 6 h, l’animation nous montre que les stégosaures, apparus il y a environ 155 millions d’années, se plaçaient à 9 h. Les gigantosaures, quelques-uns des plus grands dinosaures carnivores de tous les temps, ont ensuite émergé à midi. Le Crétacé s’est finalement terminé vers 16 h (il y a 66 millions d’années), avec des dinosaures comme le T-Rex ou le Tricératops.

Au centre de la Galaxie, une année dure moins de dix ans

Il va également de soi que ce que nous, Terriens, appelons une année galactique est spécifique à notre place dans la galaxie. “Si vous imaginez la Voie lactée comme une ville, notre planète se positionne quelque part près de la banlieue“, explique Keith Hawkins, professeur adjoint d’astronomie à l’Université du Texas (Austin). “Pour les étoiles qui gravitent près du trou noir, dans le “centre-ville”, une année galactique est relativement courte“.

À titre d’exemple, l’étoile S62, l’une des plus proches du trou noir supermassif de notre galaxie, en fait le tour tous les 9,9 années terrestres. Chez elle, une année galactique dure donc moins de dix ans. Au cours de son voyage, l’étoile s’en rapproche régulièrement à moins de 2,4 milliards de kilomètres. À titre de comparaison, c’est plus proche que la distance moyenne séparant Uranus du Soleil.

Des règles similaires contrôlent la variabilité de la durée d’une année entre les planètes de notre système. Mercure effectue par exemple une orbite complète autour du soleil en environ 88 jours terrestres. D’un autre côté, Pluton, la lointaine planète naine de notre système, met 248 années terrestres pour compléter un cycle orbital.