in

Starship : combien de ravitaillements seront nécessaires pour aller sur la Lune ?

Acheminer des astronautes vers la Lune nécessite beaucoup de carburant. Pour y arriver, le Starship de SpaceX aura besoin d’être ravitaillé en orbite terrestre, avant de pouvoir viser notre satellite. Mais combien de « tankers » seront nécessaires exactement ?

Pour envoyer des humains vers la Lune, le Starship de SpaceX va devoir être ravitaillé dans l’espace. Concrètement, un premier vaisseau habité décollera pour se placer en orbite terrestre. D’autres vaisseaux le rejoindront ensuite pour lui transférer du carburant. Dès lors, le Starship s’envolera pour la Lune. La question est donc de savoir combien de manœuvres seront nécessaires pour remplir ces réservoirs.

Le Starship ne nécessitera pas plus de huit lancements

Il y a quelques jours, les responsables de Blue Origin, visiblement toujours agacés de la décision de la NASA de choisir SpaceX comme unique prestataire pour livrer ses astronautes sur la surface de la Lune, ont publié une infographie très discutée. Sur cette image, la société affirme en effet que SpaceX devra effectuer plus d’une dizaine de lancements de Starship remplis de carburant pour permettre à un seul vaisseau de se rendre sur la Lune.

À la sortie de cette infographie, SpaceX n’avait ​​pas encore communiqué sur le nombre de manœuvres nécessaires pour une telle mission habitée. On ignorait donc d’où sortaient ces chiffres. Sur Twitter, Elon Musk a tout de même réagi en soulignant que compte tenu de la quantité de charges utiles du vaisseau en orbite (environ 150 tonnes), un maximum de huit lancements serait nécessaire pour remplir les réservoirs de 1200 tonnes de son vaisseau lunaire.

Il ajoute également qu’un voyage vers la Lune pourrait se faire sans volets ni bouclier thermique. Ainsi allégé, le Starship pourrait n’avoir besoin que d’un demi-plein, soit quatre vols de ravitailleurs.

starship spacex
Crédits : NASA

« Pas un problème »

Elon Musk a en outre ajouté que même si SpaceX avait besoin de dix lancements ou plus, ce ne serait pas un problème. « SpaceX a déjà effectué plus de seize vols orbitaux au cours du premier semestre 2021 et s’est amarré à la Station (beaucoup plus difficile que de s’amarrer avec notre propre navire) plus de vingt fois« , peut-on lire dans un tweet de suivi.

A priori, SpaceX paraît confiant, et par extension, la NASA également. Toutefois, une autre question se pose : si le Starship a besoin de quatre, six ou huit ravitaillements avant de pouvoir s’envoler pour la Lune, combien de temps ces opérations pourraient-elles durer ? Pour l’heure, on l’ignore encore. En attendant, SpaceX va devoir opérer un premier vol orbital (probablement avant la fin de l’été), avant de proposer un premier ravitaillement dans l’espace dans le cadre d’une mission de démonstration. Ce n’est qu’à ce moment-là que nous pourrons véritablement anticiper le nombre et la durée de ces ravitaillements.