in

Voici combien de pensées vous avez par jour, selon une étude

Crédits : Free-Photos / Pixabay

Des chercheurs ont récemment tenté d’évaluer le nombre de pensées expérimentées au cours d’une journée typique par une personne moyenne. Réponse : c’est beaucoup !

Combien de pensées traversent votre esprit chaque jour ? Des dizaines ? Des centaines ? Plus encore ? Une équipe de psychologues de l’Université Queen’s, au Canada, s’est récemment penchée sur la question. Dans cet esprit, ils ont conçu un moyen d’isoler ce qu’ils appellent des “vers de pensée”. Les détails de l’étude sont publiés dans Nature Communications.

« Ce que nous appelons les “vers de pensées” sont des points adjacents dans une représentation simplifiée des modèles d’activité dans le cerveau, explique le Dr Jordan Poppenk. Le cerveau occupe à chaque instant un point différent dans cet “espace d’état”. Lorsqu’une personne passe à une nouvelle pensée, elle crée alors un nouveau “ver de pensée” que nous pouvons détecter avec nos méthodes ».

Cette méthode, c’est l’imagerie cérébrale IRM, combinée à l’utilisation de nouveaux modèles de schémas cérébraux. De cette manière, les chercheurs ont été en mesure de noter chaque transition entre différentes pensées.

« Nous avons fait notre percée en renonçant à essayer de comprendre ce à quoi une personne pense, et en nous concentrant sur le moment où cette pensée évolue, poursuit la chercheuse. En un sens, nous pourrions dire que nous avons sauté le vocabulaire pour essayer de comprendre la ponctuation du langage de l’esprit ».

Sur la base de leur travail, ils ont alors estimé qu’une personne moyenne expérimente environ 6 200 de ces “vers de pensée” au cours d’une journée typique.

pensées
Crédits : Free-Photos/Pixabay

De potentielles applications cliniques

Soulignons tout de même une limite à cette recherche. La technique utilisée ici oblige en effet les chercheurs à disposer d’un modèle pour chaque idée qu’ils souhaitent observer. Ce qui signifie qu’ils doivent, au préalable, avoir une idée claire de ce à quoi le sujet pense afin d’identifier le nombre de transitions entre chaque pensée.

Malgré tout, l’étude est intéressante, nous permettant de quantifier de manière assez précise tout ce flot de pensées qui nous envahit chaque jour. À terme, ces travaux pourraient également ouvrir de nouvelles voies de recherche.

Il serait en effet intrigant d’évaluer la manière dont ce flux de pensée évolue dans différentes circonstances, comme sous l’influence de drogues ou lors d’un épisode de stress.

Les chercheurs évoquent également de potentielles fonctions cliniques. « Nos méthodes pourraient-elles, par exemple, soutenir la détection précoce de troubles de la pensée dans la schizophrénie ? Ou des pensées rapides dans les cas de TDAH ? ». De futurs travaux pourraient bientôt répondre à ces questions.