in

Combattre l’arachnophobie en deux minutes seulement, c’est possible !

Crédits : Pixabay

Elle fait partie des phobies les plus courantes et les plus tenaces, pourtant, des chercheuses néerlandaises affirment avoir trouvé le moyen de se débarrasser de l’arachnophobie en seulement deux minutes, en s’appuyant sur la technique dite de « reconsolidation« .

Les chercheuses Marieke Soeter et Merel Kindt du département Psychologie de l’Université d’Amsterdam (Pays-Bas) ont trouvé le moyen de se débarrasser d’une des peurs irrationnelles les plus courantes, l’arachnophobie, en deux minutes seulement. Dans la revue Biological Psychiatry, elles détaillent leur méthode qui s’appuie sur la technique dite de « reconsolidation« , créée il y a quinze ans par le Dr Joseph LeDoux, et qui rend possible le fait de modifier un souvenir de manière irréversible pour le rendre plus fort ou plus faible.

Ici, ce sont donc 45 volontaires arachnophobes qui ont été recrutés et exposés à une tarentule pendant deux minutes afin de réactiver leur mémoire de la peur. Ensuite, la moitié du groupe a reçu une petite dose de propranolol, un bêta-bloquant autrefois indiqué pour les personnes cardiaques et toujours utilisé contre l’hypertension, et l’autre moitié du groupe a reçu un simple placebo.

Crédits : Pixabay

Les résultats obtenus sont éloquents, les participants ayant reçu le bêta-bloquant affichaient deux minutes après un « comportement d’évitement considérablement réduit » jusqu’à adopter même une « attitude d’approche » envers l’araignée, un changement qui était toujours d’actualité un an après. « Nous montrons pour la première fois qu’un médicament au pouvoir amnésique et une exposition réelle à l’objet de la phobie transforment l’évitement en approche chez les personnes arachnophobes » explique le Dr Merel Kindt.

Désormais, il sera question de pousser leur étude plus loin afin de découvrir si ces résultats positifs sur l’arachnophobie peuvent s’étendre à des patients touchés par des phobies plus graves.

Sources : Biological PsychiatrieMedisite