in

Coloration des cheveux : cette étudiante donne l’alerte après une grave allergie !

Crédits : Capture YouTube / Le Parisien

Depuis plus d’une semaine, une jeune femme alerte le public avec son témoignage. Celle-ci a déclaré avoir frôlé la mort à cause d’une simple coloration pour cheveux ! En effet, une allergie terrible l’a touchée, la faute à l’un des composants chimiques de la coloration.

Une allergie grave !

Estelle, une jeune étudiante en anglais âgée de 19 ans à été interrogée par Le Parisien dans un article du 27 novembre 2018. Dans une vidéo visible en fin d’article, le quotidien a rassemblé une série de photos fournies par la victime. Complètement défigurée, l’intéressée n’a pourtant pas été rouée de coups mais s’est simplement teint les cheveux !

Estelle avait pourtant déjà subi une faible réaction instantanée lors d’une précédente coloration. Si la première fois, la jeune femme n’avait pas effectué de test sur sa peau avant de passer à l’acte, cette précaution n’a pas été oubliée ensuite. Simplement, Estelle n’a cette fois pas attendu 48 heures comme le préconisait la notice de la teinture, mais seulement une demi-heure.

La jeune femme accompagnée de sa maman tente aujourd’hui de mener un combat sur les réseaux sociaux – notamment Facebook – en diffusant ses photos et en décrivant sa mésaventure. Le but ? Sensibiliser sur les précautions à prendre, mais surtout sur la présence de paraphénylènediamine (PPD), une substance que l’on retrouve dans 90% des teintures disponibles sur le marché. Et lorsque l’on sait qu’en France, une femme sur deux se teint les cheveux, cette initiative a effectivement du sens !

Comment définir la paraphénylènediamine ?

Avant le combat mené par Estelle, la paraphénylènediamine (PPD) était une substance relativement peu connue. Or, il s’agit d’une amine aromatique incolore qui devient noire après oxydation. Celle-ci est utilisée comme base primaire dans les colorations capillaires, mais est également un des allergènes de contact ayant le plus fort pouvoir sensibilisant ! Citons par exemple le fait que le PPD représente la première cause d’eczéma de contact allergique chez les coiffeurs.

Les dangers relatifs au PPD sont visibles dans la fiche de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) visible ci-dessous :

Crédits : INRS

Il faut savoir que tout nouveau contact avec le PPD est susceptible de provoquer une réaction d’hypersensibilité. Or, dans le cas de l’apparition d’une allergie, la personne n’aura pas d’autre choix que de trouver une alternative ou cesser les colorations capillaires à l’avenir.

Source

Articles liés :

Les encres de tatouage peuvent contenir des substances cancérigènes alerte une étude

Une poudre miracle aurait été créée pour éviter les allergies alimentaires des enfants

Pourquoi il ne faut jamais porter de vêtements neufs avant de les avoir lavés