Le leader du groupe Coldplay, Chris Martin, vient d’annoncer que la tournée de son nouvel album sera repoussée à plus tard pour des raisons environnementales.

Une tournée mondiale, ça coûte cher en argent, mais pas que. Déplacer des dizaines de personnes à travers la planète entraîne également des conséquences environnementales. Et ça, le groupe Coldplay en est bien conscient. Ce jeudi, Chris Marti a donc pris ses responsabilités en annonçant que le groupe repoussait « à plus tard » la tournée de son nouvel album. En attendant, ils vont réfléchir à la manière de faire la plus neutre possible en matière de carbone.

« Nous allons prendre notre temps, au cours des deux prochaines années, pour faire en sorte que notre tournée soit non seulement respectueuse de l’environnement, mais aussi qu’elle ait un impact positif, a en effet déclaré le chanteur à la BBC. Le plus dur, ce sera l’avion, a t-il concédé, mais notre rêve ça serait, par exemple, d’avoir une tournée sans plastique du tout et alimentée en grande partie par l’énergie solaire ».

Coldplay s’attaque aujourd’hui à un tout nouveau défi qui va être très difficile à relever. On rappelle en effet que pour leur album précédent – A Head Full of Dreams – le groupe avait donné 122 concerts à travers le monde entier.

Pour le moment seuls trois concerts ont été programmés. Deux seront joués dans la capitale jordanienne Amman. Un au lever et au coucher du soleil, afin de refléter les deux faces de leur nouveau CD, selon la BBC. Un troisième concert sera proposé lundi prochain au Muséum d’Histoire Naturelle de Londres. On note que les recettes de cette représentation seront directement reversées à une association de protection de l’environnement.

Pour les déçus, notez que ces concerts seront rediffusés gratuitement sur Youtube.

coldplay

Crédits : Yahoo/Wikipédia

L’urgence de la situation

Le WWF, de son côté, a tenu à saluer l’initiative, déclarant qu’il était « fantastique de voir des artistes de renommée mondiale s’engager pour la protection de la planète ». Une mesure exceptionnelle qui témoigne encore une fois des véritables préoccupations qui entourent notre avenir environnemental. Et il y a urgence.

En effet, rappelons qu’il n’a jamais fait aussi chaud sur la planète depuis le début des relevés météorologiques en 1880. Récemment, nous avons également appris que le niveau de la mer pourrait grimper de plusieurs mètres d’ici 2100, entraînant des conséquences dramatiques pour les populations côtières.

Il y a quelques jours également, un rapport de l’Economist Intelligence Unit (EIU) nous révélait que l’économie mondiale pourrait être réduite de 3% d’ici 2050 à cause du réchauffement climatique, et que les pays en développement seront les plus durement touchés.

Articles liés :

Le changement climatique risque de profondément bouleverser la mousson asiatique

Cette astuce des compagnies aériennes qui pèse sur le climat

État d’urgence climatique : il y aura bientôt des “souffrances humaines indicibles”