in

Pays-Bas : l’aéroport d’Amsterdam élève désormais des cochons

Crédits : site officiel de l'aéroport Amsterdam-Schiphol

Depuis plusieurs semaines, une vingtaine de cochons vit sur un terrain entre les pistes de l’aéroport d’Amsterdam. Cette activité insolite pour une telle installation  est en réalité une expérimentation pour vérifier l’utilité de la présence de ces animaux en termes de sécurité aérienne.

Une expérimentation très utile

L’aéroport d’Amsterdam-Schiphol (Pays-Bas) est le troisième aéroport du continent européen après Londres-Heathrow et Paris-Charles-de-Gaulle. Il s’est récemment lancé dans une nouvelle activité plutôt insolite, comme l’explique The Guardian dans un article du 24 novembre 2021. En effet, pas moins de vingt cochons arpentent depuis fin septembre un terrain de deux hectares entre les pistes de l’aéroport.

Mais pourquoi élever des cochons dans l’enceinte d’un tel établissement ? Les responsables à l’origine de l’expérimentation désirent en fait vérifier si la présence de ces animaux peut contribuer de manière efficace à réduire le nombre d’oiseaux dans la zone. Il faut dire que les volatiles qui fréquentent les pistes représentent un véritable danger pour les avions. Les oiseaux les heurtent en effet assez souvent ou sont happés par leurs réacteurs.

Parfois, certains appareils frôlent la catastrophe. En janvier 2021, ce fut le cas d’un vol Paris-Brest qui avait dû faire demi-tour en urgence suite à une collision avec des oiseaux. La même raison avait fait amerrir en catastrophe un vol de la compagnie US Airways dans la baie d’Hudson en 2009. Les responsables de l’aéroport Amsterdam-Schiphol ont quant à eux dénombré pas moins de 565 collisions du même type entre novembre 2018 et novembre 2019.

cochons aéroport
Crédits : site officiel de l’aéroport Amsterdam-Schiphol

Des résultats plutôt encourageants

Que ce soit à Amsterdam ou ailleurs, diverses méthodes ont été testées pour tenter de régler le problème. Citons l’utilisation de canons à gaz, de haut-parleurs, de lasers ou encore le recours à des faucons et à des herbicides. Toutefois, ces méthodes ne fonctionnent pas toujours, surtout face aux plus gros oiseaux tels que les oies sauvages.

Dans l’aéroport d’Amsterdam, les cochons pourchassent les oiseaux, mais se nourrissent également des résidus de culture, notamment des betteraves. Privés de nourriture, de nombreux oiseaux se tiennent ainsi à l’écart. Selon les responsables du projet, les premiers résultats sont encourageants, mais devront être confirmés à l’avenir.

« Dans les semaines à venir, l’activité des oiseaux dans la zone où se trouvent les cochons sera comparée à une parcelle de référence sans cochons. Le succès du projet sera mesuré à l’aide d’un radar spécial pour oiseaux, dont le but sera de cartographier les zones de l’aéroport et ses environs les plus fréquentés par les volatiles, ainsi que des observations visuelles », peut-on lire dans un communiqué de l’aéroport.