in

Comment Coca-Cola veut contourner l’actuelle crise des porte-conteneurs ?

Crédits : Libre Shot

Face à l’engorgement du transport maritime et à la hausse des prix des conteneurs, de nombreuses sociétés, dont Coca-Cola, cherchent des alternatives. Or, le géant du soda a déniché une solution plutôt radicale pour continuer à transporter ses marchandises dans des conditions optimales.

Coca-Cola se tourne vers autre type de navire de transport

Il y a peu, nous évoquions l’actuelle crise des porte-conteneurs. Il est notamment question d’un engorgement des ports, pas toujours adaptés à la cadence qu’imposent des navires toujours plus grands et dont le déchargement pose problème. Ces embouteillages font que le temps d’attente des bateaux est d’environ six jours contre seulement deux en temps normal. Évoquons également une importante hausse des coûts des conteneurs, et davantage sur certains trajets (ex. : Shanghai-Rotterdam). En ce moment, de nombreuses sociétés ont aussi du mal à trouver de la place pour leurs marchandises sur certains navires. Évidemment, l’effet le plus indésirable n’est autre que les importants retards de livraisons que tout cela engendre.

Dans ce contexte, certaines sociétés tentent de contourner le problème. Selon un article de Bloomberg du 6 octobre 2021, le géant du soda Coca-Cola a trouvé une solution radicale pour continuer à transporter ses marchandises de manière économiquement viable et sans retard. L’entreprise s’est en effet tournée vers les vraquiers (voir photo ci-après), ces navires que l’on utilise habituellement pour le transport de marchandises en vrac, le plus souvent du charbon, du minerai de fer, du sable, des céréales, etc.

vraquier navire
Crédits : Medvedkov / iStock

Une solution imparfaite

Coca-Cola a d’ores et déjà affrété trois vraquiers pour une capacité totale de 60 000 tonnes. Cette capacité est équivalente à celle d’environ 2 800 conteneurs. Le 2 octobre 2021, Alan Smith, le directeur des achats chez Coca-Cola, a publié un billet sur la plateforme Linkedin. Il y explique que la pénurie de conteneurs et d’espace ne laisse pas d’autre choix que de devoir trouver des idées sortant des sentiers battus. Le géant du soda doit en effet maintenir en activité toutes ses lignes de production à travers le monde.

Outre Coca-Cola, Walmart et Home Depot ont également affrété des vraquiers. Néanmoins, le recours à ces navires pose quelques petits soucis logistiques. Si ces derniers sont moins onéreux à utiliser pour le transport de marchandises, ils ne sont pas vraiment pratiques au moment du déchargement. Les infrastructures ne sont en effet pas aussi performantes que celles des navires pensés pour le commerce maritime.

Par ailleurs, transporter des conteneurs dans la soute ou sur le pont d’un vraquier peut générer des problèmes d’arrimage ou pire encore, affecter la stabilité du navire. Par le passé, des chutes de conteneurs par-dessus bord ont d’ailleurs déjà été déplorées. Évoquons également le fait que ce choix ne règle en aucun cas la pénurie de chauffeurs de poids lourds à la sortie des ports.

D’autres sociétés ont quant à elles trouvé des solutions alternatives. Ikea s’est notamment démarqué en prenant la décision d’utiliser directement ses propres porte-conteneurs.