Quelle est l’origine de la citrouille d’Halloween ?

citrouilles Halloween porte maison fête
©Evgenyatamanenko/iStock

La citrouille est à Halloween ce que le sapin est à Noël. Mais savez-vous pourquoi la cucurbitacée évidée est-elle le symbole de la fête préférée des fantômes et des sorcières ?

La tradition de la citrouille d’Halloween, également connue sous le nom de « Jack-o’-lantern », est une combinaison de coutumes européennes et américaines puisant ses origines dans un conte irlandais.

Jack-o’-Lantern, personnage emblématique d’Halloween

Rentré dans le langage populaire avec le terme éponyme*, « Jack-o’-lantern » est l’un des personnages les plus populaires associés à la fête d’Halloween, expliquant aussi la tradition de la citrouille évidée.

Jack est un maréchal-ferrant issu d’un vieux conte irlandais jouissant d’une très mauvaise réputation : avare, ivrogne, méchant et égocentrique, celui-ci aurait réussi à tromper le diable à plusieurs reprises.

citrouille Halloween sculpter chair fête automne
©Evgenyatamanenko/iStock

*Le nom commun Jack-o’-lantern fait référence au fameux lampion d’Halloween fabriqué à partir d’une citrouille évidée et dans laquelle un visage est creusé.

Résumé du conte irlandais

Un soir, alors qu’il consommait une pinte de bière dans une taverne, Jack, maréchal-ferrant à la très mauvaise réputation, bouscula le Diable. Fidèle à son habitude, ce dernier tenta de convaincre Jack de lui laisser son âme. Avant de succomber, l’irlandais demanda au Diable de lui offrir un dernier verre. La requête fut acceptée et le Diable se transforma en pièce de monnaie pour payer sa tournée.

C’était sans compter sur l’agilité (ou plutôt, la cupidité) de Jack qui s’empara de la pièce et la glissa dans sa bourse, emprisonnant ainsi le Diable à l’intérieur du sachet orné d’une croix argentée. En échange de sa liberté, le Malin obtint du maréchal-ferrant qu’il ne vienne pas réclamer son âme avant dix années.

Dix ans plus tard, le Diable rencontra Jack sur une route de campagne et lui demanda, comme prévu, son âme. Avant d’accepter, l’irlandais pria le diable de lui cueillir une pomme. Le Malin obtempéra une fois encore, et grimpa sur les épaules de Jack pour saisir une branche du pommier. À cet instant, le maréchal sortit un couteau et sculpta une croix sur le tronc de l’arbre fruitier, emprisonnant à nouveau le diable. Une fois n’est pas coutume, le Malin dût accepter de ne jamais envoyer Jack en enfer.

Lorsque Jack mourut, il ne fut accepté ni au paradis, ni en enfer, errant sans but en éclairant son chemin à l’aide d’un morceau de charbon ardent placé à l’intérieur un navet creusé. « Jack-o’-Lantern » (Jack à la Lanterne) était né, réapparaissant chaque année le 31 octobre.

Avant la citrouille, le navet

Lorsque les Irlandais ont émigré en Amérique, ils ont découvert que les citrouilles étaient beaucoup plus abondantes et plus faciles à sculpter que les navets. C’est ainsi que la tradition de la citrouille d’Halloween est née aux États-Unis.

Les cucurbitacées sculptées sont alors devenues symboles d’Halloween par excellence, exposées aux abords des maisons et accueillant, de leurs visages grimaçants, les jeunes visiteurs costumés en quête de friandises et autres douceurs sucrées.

lanterne Halloween navet origine Irlande
Un navet d’Halloween ©Fiantas/iStock