in

La cité antique de Palmyre totalement aux mains de l’Etat Islamique, une riposte en prévision

Crédits : Bernard Gagnon / Wikipédia

Symbole mondial fort et classé au patrimoine mondial de l’Unesco, la cité antique de Palmyre, en Syrie, est désormais totalement contrôlée par l’Etat Islamique. Pour cette organisation, s’emparer de Palmure est stratégiquement très important.

Ce jeudi 21 mai 2015, l’organisation Etat Islamique s’est emparé de la totalité de la ville antique de Palmyre, située dans le désert syrien. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), c’est désormais la moitié du territoire de Syrie qui est aux mains de l’organisation terroriste. « Les combattants de l’EI sont dans toutes les parties de Tadmor (nom arabe de Palmyre), y compris près du site archéologique », a confié à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSHD.

« Les troupes du régime se sont effondrées et se sont retirées de toutes leurs positions sans résistance » a affirmé un militant originaire de Palmyre, évoquant notamment des renseignements militaires de toute la Badiya (désert syrien), l’aéroport militaire et la prison dans lesquels les jihadistes de l’EI se sont introduits dans la nuit.

S’emparer de Palmyre n’est pas anodin, il s’agit d’un symbole fort et un grand bénéfice concernant la propagande de l’EI et le recrutement. Stratégiquement, la géographie du lieu représentait également un enjeu majeur pour l’EI, puisque Palmyre est ouvert sur le grand désert syrien, limitrophe de la province d’Al-Anbar en Irak, en grande partie contrôlé par l’organisation qui a aussi mis la main sur la quasi-totalité des champs pétroliers et gaziers de Syrie ces derniers jours.

Du côté de la coalition internationale anti-jihadiste, menée par les États-Unis, un réexamen de la stratégie en Irak est réalisée, avec la promesse de reprendre cette ville « dès que possible ». En ce sens, une réunion internationale aura lieu le 2 juin prochain à Paris.

Source : AFP