in

Cinq nouvelles espèces d’oiseaux chanteurs découverts en Indonésie

Crédits : James Eaton / Birdtour Asia

Des chercheurs annoncent la découverte de cinq nouvelles espèces d’oiseaux chanteurs – et cinq autres sous-espèces – dans des régions isolées d’Indonésie.

On dénombre environ 11 000 espèces d’oiseaux dans le monde. Dans les années 40, le biologiste Ernst Mayr avait alors prédit qu’il ne restait probablement qu’une poignée d’espèces non décrites. L’histoire lui a donné raison puisque les oiseaux nouvellement découverts se font de plus en plus rares. C’est ce qui a poussé Frank Rheindt, de l’Université nationale de Singapour, à explorer quelques-uns des lieux les plus isolés de la planète.

Dans l’espoir de trouver de nouvelles espèces d’oiseaux, le biologiste s’est rendu sur les îles de Taliabu, Peleng et Batudaka, au large de l’Indonésie. Ces terres présentent en effet la particularité d’être entourées par des eaux très profondes. Autrement dit, même lorsque le niveau de la mer était au plus bas, aucun pont terrestre ne pouvait les relier aux autres îles.

« Cet isolement en fait des candidats prometteurs pour héberger des espèces endémiques présentes nulle part ailleurs, explique le chercheur. Ces îles figurent également parmi celles qui ont été le moins souvent visitées par les collectionneurs historiques au 19ème et au début du 20ème siècle, suggérant que des espèces non décrites peuvent encore les fréquenter ».

5 nouvelles espèces découvertes

Le chercheur avait effectivement vu juste. Au terme de six semaines d’étude, il explique en effet avoir découvert cinq nouvelles espèces d’oiseaux (et cinq autres sous-espèces). Certaines étaient déjà connues des locaux, mais d’autres étaient passées totalement inaperçues. Quelques-unes d’entre elles se sont également faites entendre parfois des jours avant de se révéler enfin.

Ces nouvelles espèces ont été nommées d’après les îles où elles ont été découvertes : le fantail Peleng, la fauvette Peleng, la fauvette de sauterelle Taliabu, la myiomèle Taliabu et la fauvette foliaire Taliabu.

oiseaux
La fauvette sauterelles de Taliabu. Crédits : James Eaton / Birdtour Asia

Des oiseau déjà menacés

Selon le biologiste, la plupart de ces oiseaux sont probablement déjà menacés. « Toutes les îles que nous avons visitées ont subi une forte perte d’habitat, explique-t-il. Taliabu – l’île principale – a été exploitée à plusieurs reprises par des sociétés d’exploitation forestière dans les basses terres ».

Mais la découverte de ces oiseaux signifie également que des efforts de conservation vont pouvoir être mis en place. Car « pour protéger ces espèces, encore fallait-il connaître leur existence !, souligne Per Alström, de l’Université d’Uppsala en Suède. Aujourd’hui, de nombreuses espèces disparaissent probablement avant même que nous ne prenions conscience de leur présence ».

Source

Articles liés :

À mesure que le climat se réchauffe, les oiseaux rétrécissent

Arctique : les changements environnementaux perturbent la reproduction des oiseaux de mer

Réchauffement climatique : les oiseaux ont du mal à suivre le rythme