in

Cinq ans après une greffe complète de visage, il revit

Crédits : Mitchell Hunter / US Army

Mitchell Hunter, un ancien officier de l’US Army, a perdu l’une de ses jambes et a été défiguré après un grave accident de voiture survenu en 2001. En 2011, il a bénéficié d’une greffe complète du visage qui lui rend, aujourd’hui, une vie normale.

Un accident qui a de quoi faire froid dans le dos. En 2001, Mitchell Hunter, ancien officier de l’US Army, est victime d’un accident de la circulation qui lui a coûté l’une de ses jambes et surtout, son visage après qu’il a reçu une décharge de 10 000 volts d’un pylône électrique pendant près de cinq minutes, sur lequel sa voiture avait fini sa course.

Dix ans après cet effroyable accident, sa vie allait enfin changer lorsqu’il est devenu le deuxième homme aux États-Unis à bénéficier d’une greffe complète du visage. Une opération longue de quatorze heures durant laquelle il aura fallu lui reconstruire le nez, les paupières, et tenter de reconstruire son système nerveux pour lui rendre les sensations sur la peau. Une opération qui fut une franche réussite quand on voit ce qu’est devenu Mitchell Hunter aujourd’hui.

En effet, l’homme âgé de 35 ans partage sa nouvelle vie notamment sur Facebook où il donne régulièrement de ses nouvelles. Nous sommes cinq ans après cette difficile opération, et Mitchell Hunter affiche un visage aux traits quasi-naturels, et arbore même une barbe bien fournie. « Je me sens en aussi bonne santé que quand j’avais 21 ans », confie-t-il. « Je me sens super bien ». Il a également retrouvé ce qu’il souhaitait, l’anonymat. « C’est devenu beaucoup plus facile de sortir dans les lieux publics. Il n’y a aucun mauvais regard. Je suis juste un visage parmi d’autres dans la foule, et c’est exactement ce que je voulais ».

L’une des plus grandes réussites de cette opération, c’est d’être parvenu à rendre les sensations sur la peau de cet homme neuf, qui affirme désormais pouvoir tout ressentir. « Le chaud, le froid, la douleur, les picotements, le frottement de ma barbe, un baiser sur mon visage : je peux tout sentir ». Une belle réussite.

Capture d’écran 2016-04-20 à 15.35.08
Crédits : Mitchell Hunter / US Army

Source : huffingtonpost